La source de cet article se trouve sur ce site

“La Judée-Samarie est notre patrie, notre terre”, a déclaré le Premier ministre Benyamin Netanyahou à l’occasion du 40ème anniversaire de la création du Conseil régional de Samarie.

Le Premier ministre a également assuré qu’il n’autoriserait plus le démantèlement d’implantations.

Nous ne permettrons le démantèlement d’aucune implantation dans le cadre d’un quelconque plan de paix“, a dit M. Netanyahou qui s’exprimait dans l’implantation de Revava en Cisjordanie.

“En outre je ne fais pas de distinction entre les blocs d’implantations et les sites isolés d’implantations”, a-t-il ajouté. “De tels endroits sont israéliens de mon point de vue.”

“Il est impossible de déraciner une implantation dans la Terre d’Israël, ni des Juifs ni des Arabes, nous ne déracinons pas les gens,” a-t-il affirmé.

Nous n’avons pas obtenu la paix en déracinant des localités. Nous ne commettrons pas les erreurs faites dans le passé” en faisant référence aux communautés du Gush Katif expulsées en 2005 lors du retrait de cette région.

“L’armée israélienne et les forces de sécurité continueront à contrôler le territoire situé à l’ouest du Jourdain, y compris la vallée du Jourdain et j’agirai pour la reconnaissance internationale de ces principes”, a-t-il martelé.

Israël a pris le contrôle de la Judée-Samarie (ainsi que de la bande de Gaza et du Plateau du Golan) suite à la Guerre des Six Jours en 1967, une guerre d’autodéfense qui lui a été imposée par les pays arabes voisins désireux de détruire l’État juif, avec l’Égypte à leur tête.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here