La source de cet article se trouve sur ce site

Le bureau des droits de l’homme publie un rapport sur les entreprises actives dans les implantations de Cisjordanie

Associated Press,Ynet| Mis à jour: 02.12.20, 18:52
Dans son rapport, le bureau a déclaré que les activités des entreprises «soulevaient des préoccupations particulières en matière de droits humains».

ארכיון התנחלות עפרה

Le règlement d’Efrat en Cisjordanie
( Photo: EPA )
La liste est dominée par des entreprises israéliennes, notamment des banques et des entreprises de construction.
Mais il répertorie également un certain nombre de sociétés internationales, y compris les sociétés de voyages Airbnb, Expedia et TripAdvisor, le géant de la technologie Motorola, le fabricant d’aliments de consommation General Mills et des sociétés de construction et d’infrastructure, notamment la société française Egis Rail et la société britannique JC Bamford Excavators.
Au-dessus des objections américaines, le conseil en 2016 a chargé le bureau des droits de l’homme de l’ONU de créer une «base de données» des entreprises réputées liées ou soutenant les implantations, qui sont considérées comme illégales par la grande majorité de la communauté internationale.
La publication de la liste a été reportée en mars dernier lorsque la commissaire, Michelle Bachelet, a publié une déclaration expliquant sa décision,

Michelle Bachelet, commissaire aux droits de l'homme des Nations Unies

Michelle Bachelet, commissaire aux droits de l’homme des Nations Unies
( Photo: courtoisie )
«Compte tenu de la nouveauté du mandat et de sa complexité juridique, méthodologique et factuelle, un examen plus approfondi est nécessaire pour répondre pleinement à la demande du Conseil,»
Au moment où il a été supposé que le report était le résultat de pressions israéliennes et américaines.
Benjamin Netanyahu a répondu en disant: “nous allons combattre cette déclaration de toutes nos forces … lorsque le monde reconnaîtra notre souveraineté sur ces régions et colonies, cette liste deviendra nulle”.
Le ministre des Affaires étrangères, Israël Katz, a qualifié la publication de la liste de «reddition honteuse» aux pays et aux organisations qui veulent nuire à Israël.
Le président Reuven Rivlin a déclaré que le boycott des entreprises israéliennes n’était pas propice à la paix et à l’instauration de la confiance.
“Nous appelons nos amis à s’opposer à cette honteuse initiative”, a déclaré le président, “je soutiendrai ces entreprises qui sont désormais menacées”.
Ces dernières semaines, le Premier ministre israélien Benjamin Netanyahu a promis d’annexer plus de 100 colonies israéliennes en Cisjordanie, mais sous la pression américaine, il a suspendu le plan jusqu’à la fin des élections du 2 mars.
Le conseil des droits, qui est composé de 47 gouvernements, n’avait jamais demandé une telle liste examinant les activités des entreprises.
Le ministre palestinien des Affaires étrangères, Riyad al-Maliki, a salué la publication du rapport du bureau des droits de l’ONU.
“La publication de la liste des entreprises et des partis opérant dans les colonies est une victoire pour le droit international”, a indiqué un communiqué publié par le bureau d’al-Maliki.
Le ministre a exhorté les États membres de l’ONU et le Conseil des droits de l’homme de l’ONU à “émettre des recommandations et des instructions à ces entreprises pour qu’elles mettent immédiatement fin à leur travail avec les colonies”.
Le Conseil de Yesha, une organisation faîtière des colonies de Cisjordanie, a déclaré dans un communiqué, “ces entreprises font plus pour la paix que l’ONU n’a fait pendant toutes les années de son existence”, indique un communiqué.
“L’ONU a une fois de plus prouvé qu’elle n’est pas un organisme neutre et qu’elle opère contre l’Etat d’Israël”, a déclaré le Conseil de Yesha.

The post ONU: La liste de la honte… appeared first on JForum.

1 COMMENTAIRE

  1. Boycotter ces entreprises, c’est mettre au chômage des milliers de palestiniens souvenons nous de soda stream ! Les Arabes qui travaillaient dans cette société on été les premiers punis ! L’ONU un machin qui sert à rien

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here