La source de cet article se trouve sur ce site

La chaîne française France 2 a diffusé jeudi soir un reportage particulièrement tendancieux, calomnieux et incitateur: “Gaza, une jeunesse estropiée”.

Une nouvelle fois, et dans une émission de très grande écoute – “Envoyé spécial ” – un exemple patent de reportage décontextualisé et manichéen, présentant les émeutiers et terroristes du Hamas comme des victimes et les soldats de Tsahal comme des brutes sanguinaires.

Oublié le fait que face à d’autres armées placées dans une situation similaire – y compris l’armée française – ces provocateurs n’auraient pas été visés aux jambes mais à la tête.

Le ministère israélien des Affaires étrangères, par l’intermédiaire de l’ambassadrice Aliza Bin-Noun avait pourtant tenté de faire annuler cette diffusion qui ne pouvait qu’inciter à encore plus de haine d’Israël et de Tsahal auprès d’une opinion publique déjà bien imbibée de propagande.

Dans un courrier adressé à Delphine Ernotte, présidente de France Télévisions, Aliza Bin-Noun écrivait :

“Madame la présidente directrice générale, je me permets d’attirer votre attention sur la diffusion imminente d’un reportage sur la chaîne France 2, et mon inquiétude quant aux répercutions dommageables et dangereuses qu’il pourrait engendrer sur la communauté juive de France. 

Il s’agit d’une enquête intitulée “Gaza, une jeunesse estropiée” (…) qui présente non seulement un point de vue déséquilibré par rapport à la situation à Gaza mais met également Israël en avant de façon très négative. 

Or, comme vous le savez, un tel contenu est susceptible d’inciter à la haine contre Israël et peut aussi avoir des conséquences directes, notamment physiques, sur des Français de confession juive, en raison d’un amalgame fréquent et désolant entre Juifs et Israël, et faisant que la critique d’Israël conduit bien souvent à une alimentation de l’antisémitisme.

Aussi, et ne pouvant ignorer les nombreuses sollicitation inquiètes des responsables de la communauté juive française, c’est avec obligeance que je vous formule la demande d’annuler la diffusion de ce reportage “Gaza, une jeunesse estropiée”, ou du moins, de nous permettre de réagir sur votre antenne immédiatement après la diffusion…

Bien évidemment aucune des deux requêtes n’a suscité la moindre réaction de France Télévisions.

Le député Meyer Habib avait publié un post fougueux et juste contre l’hypocrisie et la malveillance des médias français:

Vous avez été des centaines depuis hier à me faire part de votre émotion et indignation face à la bande annonce de l’émission “Envoyé spécial” sur la “jeunesse estropiée”de Gaza programmée jeudi soir en prime time sur France 2.

Cela a été prouvé et reconnu, y compris par les dignitaires du Hamas : la quasi-totalité des jeunes tués ou blessés étaient des activistes du Hamas, envoyés à la mort par l’organisation djihadiste.

Mais il n’est pas pire aveugle que celui qui ne veut pas voir…

18 ans après le scandale Al-Dura, le service public de l’information s’obstine à criminaliser Israël et à relayer l’ignoble propagande islamiste.

Cette obsession viscérale anti-israélienne est plus indécente et écœurante encore alors que sont à peine enterrés Kim, 28 ans, jeune maman d’un bébé de 18 mois et Ziv, 33 ans, père de 3 enfants, lâchement assassinés dimanche dernier à Barkan par un collègue de travail palestinien, qui était parfaitement intégré à l’entreprise et ce, dans l’indifférence quasi-générale des grands médias nationaux!

Où étaient les caméras de France 2 quand des milliers d’Israéliens étaient paralysés, handicapés, traumatisés à vie par des attentats aveugles contre des civils orchestrés au plus haut niveau de l’Autorité palestinienne ?

Pourquoi cette focalisation sur Israël quand dans le même temps la région entière est à feu et à sang et que les morts se comptent par centaines de milliers en Syrie ?

Cette politique éditoriale est totalement irresponsable ! Elle attise la haine d’Israël et prépare le terrain pour de futures violences antisémites, si ce n’est un attentat.

Nos grands médias n’ont-ils rien appris du passé ? Ont-ils déjà oublié que Toulouse, l’HyperCasher étaient directement motivés par la détestation d’Israël ?

Le gouvernement ne peut tolérer plus longtemps sur le service public l’expression d’une pareille soumission à la stratégie cynique du Hamas.

J’ai mal à ma France.

Le Crif avait lui-aussi (timidement )protesté par la voix de son président Françis Kalifat, qui écrivait sur Twitter: «J’ai alerté Delphine Ernotte […] Le service public ne doit pas participer à véhiculer la haine d’Israël dont on connaît les conséquences dramatiques sur les Français juifs.»

Ultime tentative pour faire changer d’avis la direction de France Télévisions, une centaine de personnes s’étaient rassemblées devant la siège de la régie pour protester contre ce reportage mensonger et incitateur.

Mais en vain.

On le sait depuis longtemps, dès qu’il s’agit du conflit du Proche-Orient, les médias français poursuivent d’autres buts que la recherche de la vérité, l’honnêteté intellectuelle et la déontologie journalistique.

Ary Fold, Kim Levengrond-Yehezkel et Ziv Hadjbi, pour ne citer que les derniers d’une interminable liste, n’auront pas eu la chance de n’être qu’estropiés. Et on ne parlera jamais d’eux sur une chaîne française.

The post Reportage antisémite: Israël émet une protestation contre France Télévisions appeared first on JForum.

1 COMMENTAIRE

  1. On le sait depuis longtemps, dès qu’il s’agit du conflit du Proche-Orient, les médias français poursuivent d’autres buts que la recherche de la vérité, l’honnêteté intellectuelle et la déontologie journalistique.
    les médias ne sont nullement tout cela mais des vendus aux citoyens français d’origine maghrébine pour alimenter l’antisionisme et l’antiisraelisme: c’est ce qu’ils appellent le vivre ensemble et augmentent encore plus le communautarisme;il adviendra un jour en france ce qu’il est advenu de l’espagne d’isabelle la catholique avec l’inquisition:de la MERDE++++++++++++++++++++++++++++++

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here