La source de cet article se trouve sur ce site

La porte endommagée d'une synagogue est vue à Halle, en Allemagne, le 10 octobre 2019, après que deux personnes ont été tuées

La porte endommagée de la synagogue de Halle, en Allemagne, le 10 octobre 2019, après que deux personnes ont été tuées dans une fusillade. (crédit photo: REUTERS / FABRIZIO BENSCH)

Trois donateurs du Keren Hayessod – Mikhail Fridman, German Khan et Peter Aven, hommes d’affaires internationaux de premier plan, soutiennent généreusement le Fonds d’assistance à la sécurité de JAFI (Agence Juive pour Israël) depuis des années.

Hier, à Yom Kippour, ils ont aidé à sauver la vie de 51 juifs qui priaient à la synagogue de Halle.

Comme on l’a largement relaté, la seule chose qui ait empêché le tireur de massacrer ceux qui assistaient à la prière – a été la lourde porte de la synagogue et son système de sécurité.

Cette porte, ce système et d’autres mesures de précaution ont été récemment mis à niveau avec l’aide du fonds financé par les donateurs.

Comme l’a rapporté CNN, “le tireur a poussé violemment contre la porte d’une synagogue, a tiré plusieurs fois sur une serrure, a bloqué un explosif dans une porte et l’a allumé. Mais il n’a pas pu entrer.”

Le fait que la porte ait tenue, malgré toutes ses tentatives, a probablement épargné la vie de dizaines de personnes à l’intérieur de la synagogue à Yom Kippour, le jour le plus sacré du calendrier juif.

Au cours des dernières années, le Fonds d’assistance à la sécurité de la JAFI (Jewish Agency for Israel) a fourni des fonds aux communautés de toute l’Europe avec l’aide requise pour protéger les établissements juifs des attaques terroristes.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here