La source de cet article se trouve sur ce site

L’orientaliste émérite Dr. Mordekhaï Keidar a écrit un texte prodigieux à l’occasion de la convocation de l’ambassadeur d’Israël en Jordanie par le ministère des Affaires étrangères du royaume hachémite.

Cette convocation pour « réprimandes » faisait suite aux troubles provoqués par des musulmans sur le mont du Temple le jour de T’ish’a Be’Av, troubles que les autorités jordaniennes ont honteusement qualifiés « d’agression israélienne contre la mosquée Al-Aqsa ».

Cette réaction du Dr. Keidar est si claire et précise qu’elle devrait servir de programme pour le gouvernement comme  pour les diplomates israéliens à l’étranger, tant elle exprime la manière dont la voix israélienne devrait se faire entendre sur le plan international face aux mensonges de la propagande arabe:

« Si j’étais ambassadeur d’Israël en Jordanie et que j’avais été convoqué pour me faire réprimander pour la politique d’Israël sur le mont du Temple et la montée des Juifs pour y exprimer leur deuil à Tis’ha Be’Av, j’aurais rappelé à mon interlocuteur que nous, les Juifs, avons servi le D.ieu unique dans le Temple il y a déjà 3000 ans alors que l’islam n’a que 1409 ans.

Je lui aurais rappelé qu’en arabe classique, le nom de Jérusalem est ‘Beit al-Maqdes’, preuve supplémentaire du mensonge répandu en vogue dans la région selon lequel le Temple de Jérusalem n’aurait jamais existé.

J’aurais présenté à celui qui me ‘gronde’, des cartes touristiques officielles jordaniennes  d’avant 1967 sur lesquelles il est écrit en anglais ‘Mount Moriah’, ‘Solomon Pillars’, ‘Yehoshafat Valley’ ‘Zakharia’s Tomb’, ‘Absalon Tomb’…et même ‘Mount Zion’. Ce qui confirme le proverbe: ‘Il vaut mieux pour lui que le menteur ait une bonne mémoire!’ ». 

Je lui aurais rappelé que dans le cadre de l’accord de paix signé entre Israël et la Jordanie en 1994, la Jordanie avait certes obtenu un statut particulier sur le Mont du Temple mais qu’elle s’est arrogée le droit de s’y comporter en souverain alors que c’est l’Etat d’Israël qui est le souverain exclusif sur cet endroit. 

J’aurais rappelé aux Jordaniens qui semblent tant se  préoccuper des droits des Palestiniens que ce furent ces derniers qui assassinèrent le roi Abdallah, arrière-grand-père de leur roi actuel, sur ce même Mont du Temple.

Et pour finir j’aurais rajouté: ‘Vous prétendez que la partie orientale de Jérusalem devrait être la capitale d’un Etat palestinien. Alors pourquoi n’avez-vous pas créé cet Etat avec cette partie de Jérusalem comme capitale durant les 19 ans, entre 1948 et 1967, alors que vous occupiez (illégalement ) ces territoires? 

Mais je ne suis pas ambassadeur d’Israël en Jordanie, et je doute fort que les ambassadeurs d’Israël en Jordanie osent évoquer ces questions. C’est malheureusement ainsi que se comporte la diplomatie israélienne et dès lors, il n’est guère surprenant que l’on nous manque ainsi de respect et que l’on s’adresse à nous comme à un enfant que l’on réprimande lorsque nous ne faisons qu’appliquer nos droits religieux et historiques ».

Un texte d’anthologie!

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here