La source de cet article se trouve sur ce site
Alice, prototype d’avion électrique à passagers conçu par la start-up israélienne Eviation Aircraft, sera présenté au salon du Bourget. Son fuselage, réalisé par l’entreprise vannetaise Multiplast, a quitté le Parc du golfe lundi soir. Le convoi devrait arriver au Bourget mardi matin. L’assemblage pourra alors commencer…….Détails et vidéo……..


Le prototype d’Alice, premier avion électrique à passagers, sera présenté au salon du Bourget du 16 au 23 juin. 
Son fuselage réalisé par la société vannetaise Multiplast a pris la route par camion lundi 10 juin vers 22 h pour une arrivée prévue ce mardi matin. Il faudra trois jours à l’équipe de six techniciens partie hier après-midi pour procéder au montage du fuselage, des ailes (fabriquées à Singapour), de l’empennage (fabriqué en Angleterre) et des moteurs (fabriqués en Allemagne).

Une des stars du salon

Alice, petite merveille de technologie, est d’ores et déjà une des stars du salon aux côtés du Soukhoï SU 57 et du démonstrateur d’avion de combat. Dominique Dubois, PDG de Carboman, et Yann Penformis, directeur général de Multiplast seront sur place dès samedi pour la présenter aux côtés de la Start up israélienne, Eviation Aircraft dirigée par Aviv Tzidon et Omer Bar Yohay qui a conçu l’avion.
« Cette équipe est restée trois mois à Vannes pour suivre le chantier, dit Yann Penfornis. Une équipe très agréable, qui a beaucoup travaillé. Une équipe aux méthodes de management mode start-up que l’on ne retrouve plus forcément dans la course au large ».

Dix passagers et 800 km d’autonomie

Alice, est un jet d’une douzaine de mètres pouvant accueillir une petite dizaine de passagers. 
L’avion électrique aura une autonomie de 800 km et volera à la vitesse de 440 km/h, propulsé par des moteurs électriques alimentés par des batteries d’un nouveau concept…

Multiplast. Un avion électrique made in Vannes

Il fallait à la fois faire léger, solide et raide : toutes les qualités du matériau composite, le carbone et le nid d’abeille, utilisé par Multiplast, spécialiste et leader dans ce domaine. 
Le vol d’essai aura lieu après le salon, aux USA, et l’entrée en service du nouvel avion électrique en 2022 pour des vols régionaux ou vers les îles.

D’autres fuselages à réaliser

Ce prototype est pour Multiplast une étape importante : « il faut réussir à continuer à travailler avec Eviation Aircraft, dit le directeur général. Ils veulent qu’on les accompagne pendant la période de certification et que l’on fasse les premiers fuselages ». 
L’objectif étant, pour l’entreprise vannetaise, de hisser l’activité de sa branche aéronautique-industrie- défense à hauteur de 50 % par rapport au nautisme (60 % aujourd’hui) qui a fait sa renommée internationale.

Bientôt la voiture volante !

Décision, société sœur de Multiplast au sein du groupe Carboman, n’est pas en reste…L’entreprise suisse présentera aussi au salon du Bourget un prototype d’engin volant électrique, dans le sillage des nouvelles mobilités. 
Entre l’avion et l’hélicoptère, il sera à décollage vertical et pourrait être utilisé pour des trajets courts aéroport-ville. Presque la voiture volante.


Source Le Telegramme

Vous nous aimez, prouvez-le….

1 COMMENTAIRE

  1. Je me suis amusé à développer une formule permettant d’exprimer la distance franchissable d’un avion électrique. Le calcul est simplifié par le fait que la masse de l’avion reste inchangée pendant tout le vol, ce qui n’est pas le cas des avions classiques.

    Df = 0,367 × f × ηh × ηm × Em × Mb/M

    Df distance franchissable en Km
    f finesse de l’avion
    ηh rendement hélice
    ηm rendement moteur
    Em énergie massique des batteries en Wh par Kg
    Mb masse des batteries de l’avion
    M masse totale de l’avion

    Cette formule permet de se rendre compte que cette distance est indépendante de la vitesse et aussi de l’importance de la finesse et de l’énergie massique des batteries.
    Appliquons cette formule à Alice avec les données dont nous disposons:
    Em x Mb = 980 000 Wh
    M = 5900 Kg
    Supposons des rendements de 0.9 et une finesse de 20
    L’on trouve 987 Km, ce qui est compatible avec les perfs annoncées.
    Maintenant en estimant une masse à vide avec passagers de 2 t, il nous reste 3.9 t de batteries, ce qui nous donne une énergie massique des batteries de 251 Wh par Kg. Tout ceci sans tenir compte de l’énergie nécessaire à la pressurisation, chauffage, alimentation des instruments, commandes de vol…etc.
    Donc ce projet me parait utopique à moins d’avoir découvert des batteries révolutionnaires (300 à 400 Wh/Kg), ce qui n’existe pas pour l’instant.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here