La source de cet article se trouve sur ce site

By  | 

Connaissances. En 2013, le proche d’Emmanuel Macron aurait fréquenté le magistrat controversé qui a défendu des grandes figures du banditisme.
Peu à peu, de nouvelles informations sont révélées par les médias sur Alexandre Benalla, tout comme ses fréquentations. Ainsi, M6 révèle que celui qui a été aperçu dans une vidéo en train d’agresser violemment un manifestant le 1er juillet côtoyait l’avocat Karim Achoui. La chaîne rapporte que le magistrat qui a défendu des grandes figures du banditisme et a été radié du barreau de Paris, « notamment pour manquements déontologiques », aurait fait appel aux services de l’ex-collaborateur d’Emmanuel Macron en 2013.
A l’époque, Karim Achoui « venait de créer la Ligue de défense judiciaire des musulmans (LDJM), qui selon ses statuts se donnait pour objet de ‘défendre judiciairement les individus victimes de discriminations fondées sur leur appartenance supposée ou réelle à la religion de l’islam et leurs convictions religieuses’ », indique M6. Il avait alors reçu des menaces de mort.

Cependant, à M6, l’avocat indique qu’il n’a jamais été protégé par Alexandre Benalla : « Il n’a jamais été mon garde du corps. Nous nous sommes fréquentés pendant deux ans ». « Il était très sensible à la cause musulmane et à la Ligue de défense judiciaire des musulmans », conclut l’avocat aujourd’hui inscrit au barreau d’Alger.
Source :
http://www.valeursactuelles.com/societe/benalla-est-tres-sensible-la-cause-musulmane-selon-lavocat-karim-achoui-97524

Alexandre Benalla, le collaborateur d’Emmanuel Macron qui a été filmé frappant deux personnes lors des manifestations du 1er mai, s’est vu refuser le port d’armes en 2013 par le ministère de l’Intérieur, révèle M6 ce vendredi.
La demande de port d’armes avait été formulée par l’avocat Karim Achoui, qui avait reçu des menaces de mort après avoir fondé en 2013 la ligue de défense judiciaire des musulmans. Mais cette demande a été refusée, d’après le site d’information. Alexandre Benalla, alors garde du corps de l’avocat, reviendra à la charge plusieurs fois, en vain, selon un ancien de Beauvau, cité par M6.
Ce permis de port d’armes n’aurait été obtenu que plus tard, « grâce à une intervention de l’Élysée ».
Source :
http://www.lefigaro.fr/flash-actu/2018/07/20/97001-20180720FILWWW00318-alexandre-benalla-s-etait-vu-refuser-le-port-d-armes-en-2013.php

happywheels

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here