La source de cet article se trouve sur ce site

By  | 

Un Cherbourgeois âgé de 33 ans devait être jugé ce jeudi 17 mai pour des faits principalement de menaces de mort et d’apologie du terrorisme. L’affaire a été renvoyée en juin.
Le 21 avril 2018, un restaurant du centre-ville de Cherbourg avait signalé au commissariat le comportement étrange avec la clientèle d’un individu.
Avant que la police n’arrive, ce dernier avait quitté les lieux à bord de sa voiture qui avait été repérée près de la polyclinique. L’homme avait été signalé vers 21 h 15 au Clos des Herches à Equeurdreville-Hainneville.
« Je vais tous vous tuer »
Il a proféré de multiples menaces de mort à l’encontre des policiers et a tenté de s’opposer à son interpellation :
Je vais tous vous tuer, je mémorise vos têtes. Ma prochaine cible, ce sera le commissariat de Cherbourg. Je vous tuerai tous.
Attaque à la fourchette
Il a également fait l’apologie du terrorisme :
Je serai le futur Mohammed Merah… je suis pour le djihad, c’est ma mission… J’attends d’Allah qu’il me donne la force.
Armé d’une fourchette, il a tenté de crever les yeux de certains d’entre eux. Les policiers ont dû faire usage de la force pour le maîtriser sans pour autant le blesser malgré sa très forte excitation. A deux reprises, leur taser a été inefficace.
Quatre policiers devaient être blessés. Des blessures ayant entraîné sept jours d’ITT pour le fonctionnaire le plus gravement touché (fourchette plantée dans le bras), trois jours pour un autre (doigt ouvert) et un jour d’ITT pour les deux derniers (blessure au nez et choc au niveau de l’oreille) ayant reçu des coups de pieds et coudes.
Evasion
En crise, probablement en raison d’une rupture d’un traitement périodique, l’homme avait été admis dans une structure psychiatrique.
Quelques jours après son interpellation, le 25 avril, il était parvenu à s’en évader en cours de soirée. Il avait été repris le lendemain matin par les services de police dans le secteur d’Octeville. Le prévenu devait faire l’objet ce jeudi 17 mai d’une comparution immédiate devant le tribunal de Cherbourg.
Mais l’affaire a finalement été renvoyée au 7 juin à 10 heures en raison de l’absence d’une expertise psychiatrique.
Dans l’attente de son jugement, et pour éviter tout risque de réitération des faits, l’homme a été maintenu en détention à la maison d’arrêt de Cherbourg. Selon les magistrats :
Le prévenu est une personne agressive, imprévisible, capable d’actes violents comme ce fut le cas face aux fonctionnaires de police. Une expertise psychiatrique est indispensable tout comme son maintien en détention pour garantir sa représentation à la prochaine audience.
Source :
https://actu.fr/normandie/cherbourg-en-cotentin_50129/cherbourg-trentenaire-tribunal-apologie-terrorisme_16841937.html

happywheels

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.