La source de cet article se trouve sur ce site

S’exprimant à la réunion du conseil central de l’OLP, le président de l’Autorité palestinienne accuse Yigal Amir, qui a abattu l’ancien Premier ministre israélien en 1995, de recevoir également un salaire de quatre personnes.
Le président de l’Autorité palestinienne, Mahmoud Abbas, a déclaré mercredi soir que l’assassin de l’ancien Premier ministre israélien Yitzhak Rabin, Yigal Amir, était autorisé à quitter la prison quatre fois par semaine et qu’il recevait un soutien financier de quatre personnes.

« Il part quatre fois par semaine et reçoit un salaire de quatre personnes différentes », a déclaré M. Abbas dans un discours prononcé à l’ouverture de la réunion du conseil central de l’Organisation de libération de la Palestine (OLP).

« Ce qui se passe en Israël est intolérable. Le monde a oublié l’apartheid en Afrique du Sud et aux États-Unis. Nous devons nous unir contre la loi sur les États-nations. Nous avons été les premiers à nous opposer à «l’accord du siècle» et nous continuerons à y résister jusqu’à ce qu’il s’effondre », a déclaré M. Abbas en référence à la tentative du président américain Donald Trump de rétablir la paix entre Israël et les Palestiniens. décrit comme « l’affaire ultime ».

M. Abbas a ensuite salué les efforts déployés par l’Egypte pour mettre en œuvre un accord de réconciliation de courte durée entre la faction du Fatah et le Hamas d’Abbas, qui avait été signée à la fin de l’année dernière .

« L’Egypte fait des efforts pour parvenir à la réconciliation et nous n’accepterons rien d’autre qu’une réconciliation complète sous un gouvernement, une loi, une arme et sans milices », a déclaré M. Abbas à ses auditeurs.

« Il n’ya pas d’Etat dans la bande de Gaza et il n’y aura pas d’Etat sans la bande de Gaza. Cependant, le Hamas n’est pas préparé à parvenir à une réconciliation et il y a ceux qui l’encouragent à ne pas le faire », a poursuivi le dirigeant de 82 ans.

Alors qu’Abbas attribue le blâme au Hamas pour la rupture de l’accord, le Caire est en pleine discussion avec les dirigeants du groupe terroriste au pouvoir à Gaza et les chefs d’autres factions palestiniennes de la bande.

Les principaux sujets de discussion ont été l’apaisement des tensions avec Israël, la réconciliation palestinienne et la crise humanitaire dans la bande de Gaza.

Les discussions se poursuivront tout au long de jeudi dans le but déclaré d’atteindre une position commune sur l’escalade des tensions avec Israël.

Pendant ce temps, un responsable israélien a insisté sur le fait qu ‘ »il n’y aura pas de véritable accord avec le Hamas sans le retour de nos fils et de nos citoyens chez eux et la garantie d’un calme prolongé ».

Source :
https://www.ynetnews.com/articles/0,7340,L-5329836,00.html

happywheels

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here