La source de cet article se trouve sur ce site

By  | 

Mourir du cancer sera-t-il bientôt de l’histoire ancienne ? Des chercheurs israéliens affirment avoir découvert un traitement pour guérir complètement d’un cancer et ce, sans effets secondaires.
Selon les derniers chiffres de l’OMS, un homme sur cinq et une femme sur six dans le monde auront un jour un cancer tandis qu’un homme sur huit et une femme sur onze en mourront. Selon les estimations, près de 10 millions de personnes seraient décédées des suites d’un cancer en 2018. Mais la découverte de scientifiques israéliens pourrait aider à prochainement faire grandement chuter cette mortalité.
Ce lundi 28 janvier, le quotidien israélien The Jerusalem Post a annoncé qu’une petite équipe de scientifique pensait avoir trouvé le premier remède complet contre le cancer. « Nous pensons que d’ici un an, nous offrirons une cure complète pour le cancer », a déclaré Dan Aridor du laboratoire Accelerated Evolution Biotechnologies Ltd. (AEBi) qui a fait cette découverte.
« Notre traitement contre le cancer durera quelques semaines et sera efficace dès le premier jour. Il n’aura aucun effet secondaire, ou des effets secondaires minimes, et il sera beaucoup moins cher que la plupart des autres traitements sur le marché », a indiqué le chercheur israélien en ajoutant que cette solution sera à la fois « générique et personnalisé ».
En effet, The Jerusalem Post explique que ce traitement MuTaTo pourra être personnalisé. Chaque patient pourra envoyer sa biopsie au laboratoire qui l’analysera pour savoir quels récepteurs sont surexprimés. Le patient recevrait alors un cocktail de molécules adapté et personnalisé pour guérir de sa maladie.


Le docteur Ilan Morad, le directeur d’Accelerated Evolution Biotechnologies Ltd., a déclaré qu’après plusieurs essais in vitro, sa société avait terminé sa première expérience sur des souris. Le traitement a réussi à inhiber la croissance des cellules cancéreuses humaines, tout en n’ayant aucun effet sur les cellules de souris saines. Le laboratoire est sur le point de débuter une série d’essais cliniques qui pourraient s’achever d’ici quelques années et qui rendraient le traitement disponible dans des cas spécifiques.
Les déclarations des chercheurs israéliens ont été critiquées par certains spécialistes du cancer. L’expert américain Dr. Ben Neel a ainsi déclaré que « cette affirmation s’inscrivait plus que probablement dans une longue série de promesses fallacieuses, irresponsables et finalement très cruelles pour les patients atteints du cancer ». Le docteur Ilan Morad s’est justifié mardi dans le journal Times of Israel en déclarant qu’il n’avait pas publié ses recherches dans des revues médicales, comme c’est la norme, parce qu’il n’en avait pas les moyens, mais que les résultats de ses essais précliniques avaient été « très bons ».
Source :

https://fr.metrotime.be/2019/01/21/native/spf-sante/001-spf-sante/les-defis-dune-transition-vers-une-societe-decarbonee-dici-2050/#post-638516

happywheels

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here