La source de cet article se trouve sur ce site

By  | 

Le collège Charles-Péguy de Palaiseau a été victime de tags antisémites durant les vacances scolaires. Des croix gammées et des propos sur l’extermination des juifs ont été inscrits dans les toilettes.
Des propos en VO. Au retour des vacances scolaires, le personnel du collège Charles-Péguy de Palaiseau a découvert des tags antisémites écrits en allemand sur les murs et les portes des toilettes. « Ce sont des phrases tirées de Mein Kampf(NDLR : le livre écrit par Adolf Hitler) », indique un employé de cette structure qui compte un peu moins de 400 élèves, située dans une zone pavillonnaire. Des croix gammées ont aussi recouvert plusieurs pans de murs. Et il était indiqué dans la langue de Goethe qu’il fallait « prôner l’extermination des juifs ».
Une plainte déposée lundi
Des inscriptions qui ont profondément choqué le personnel. D’autant plus que cet établissement avait été primé en 2014, pour sa lutte contre l’antisémitisme : le conseil départemental avait remis le prix « Ilan Halimi », tout juste créé, au corps enseignant du collège Charles-Péguy. « Ce qui nous a séduits, c’est cette façon d’enseigner la Shoah, à travers des visites, les arts, l’histoire », avait commenté à l’époque Jérôme Guedj, l’ancien président (PS) du conseil départemental, l’un des membres du jury également composé des responsables du Crif, de la Licra, de SOS Racisme, mais aussi de l’ex-procureur Eric Lallement.
« On ne peut que condamner de tels faits », lâche Grégoire De Lasteyrie, le maire (LR) de Palaiseau. « Une plainte a été déposée par la chef d’établissement dès lundi », indique-t-on au sein de l’inspection académique, informée de ces faits par le site intranet mis en place justement pour signaler tout problème. « C’est inacceptable, et nous serons très vigilants dans ce collège pour que cela ne se reproduise pas. »
Les techniciens tentent d’isoler de l’ADN
« Ces tags sont vraisemblablement l’œuvre de plaisantins, car d’autres inscriptions étaient plus farfelues », souligne une source proche du dossier. Des recherches techniques ont été entreprises pour isoler de l’ADN. L’enquête a été confiée au commissariat local. Aucune trace d’intrusion dans le collège Charles-Péguy n’a été décelée par les policiers.
Une première vague de graffitis avait été découverte le dernier week-end des vacances scolaires. Et les croix gammées ont, elles, été aperçues seulement ce lundi. « Mais tous les faits sont concomitants », estime une source proche du dossier.
Source :
http://www.leparisien.fr/palaiseau-91120/essonne-des-tags-tires-de-mein-kampf-dans-le-college-peguy-de-palaiseau-07-03-2018-7596030.php

happywheels

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. Apprenez comment les données de vos commentaires sont utilisées.