La source de cet article se trouve sur ce site

Barghouti a été arrêté mercredi à l’aéroport Ben Gourion et empêché d’embarquer dans un avion pour les États-Unis alors qu’il avait des documents de voyage valables.
Le fondateur du BDS et militant anti-israélien Omar Barghouti s’est vu refuser l’entrée aux États-Unis.

Barghouti a été arrêté mercredi à l’aéroport Ben Gourion et empêché d’embarquer dans un avion pour les États-Unis alors qu’il avait des documents de voyage valables.
Il a été invité par l’Arab American Institute à Washington pour participer à plusieurs conférences et programmes éducatifs. Il planifiait également une tournée de conférences, prononçant des discours et participant à des événements publics, notamment à NYU à Washington, DC, à New York et à l’Université Harvard. Là, il devait également rencontrer des décideurs, des leaders d’opinion et des journalistes.

L’itinéraire de Barghouti comprenait également la participation au mariage de sa fille.

Barghouti n’a pas pu voyager récemment, parce que le gouvernement israélien n’a pas renouvelé ses documents de voyage, ce qui l’a empêché d’entrer et de sortir du pays.

En février, Amnesty International a demandé à Israël de «mettre fin à l’interdiction de voyager arbitraire à l’encontre du défenseur des droits humains Omar Barghouti», une demande à laquelle le gouvernement a souscrit.

Pourtant, bien que Barghouti soit arrivé à l’aéroport Ben Gourion prêt à prendre l’avion pour les États-Unis, il a été informé que le consulat américain à Tel-Aviv avait été chargé par les services américains de l’immigration et de la citoyenneté (USCIS) d’empêcher Barghouti de se rendre aux États-Unis. ceci en dépit du fait qu’il est titulaire d’un visa valide aux États-Unis jusqu’en 2021
On a dit au fondateur de BDS qu’il s’agissait d’une « question d’immigration ».

Le président de l’AAI, James Zogby, a qualifié Barghouti de « voix palestinienne de premier plan en matière de droits de l’homme », ajoutant que « ceci est le dernier exemple du mépris de l’administration Trump pour ces droits ».

Zogby a également accusé Trump d’essayer de « faire taire les voix des Palestiniens ».

Les membres du Congrès Lee Zeldin (R, NY-1) ont défendu la décision en déclarant que « la montée de l’antisémitisme et de la haine anti-israélienne dans le monde, dans notre pays, sur les campus universitaires et dans les salles du Congrès » doit être rejetée.

« La haine anti-israélienne et antisémite de Barghouti ne doit pas être tolérée, renforcée ou adoptée, et j’applaudis au refus de l’administration de son entrée aux États-Unis », a déclaré Zeldin.
Source :
https://www.jpost.com/Breaking-News/BDS-founder-Omar-Barghouti-denied-entry-to-the-US-586558&prev=search

happywheels

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here