La source de cet article se trouve sur ce site

By  | 

Le BNVCA apprend avec stupeur et indignation que le juge d’instruction après une longue enquête ne retiendrait pas le caractère antisémite de l’odieuse agression dont a été victime en 2017 la famille Pinto à Livry-Gargan.
Il ressort manifestement que la famille Pinto a été rouée de coups pour qu’elle avoue ou serait caché son argent puisque pour les agresseurs il suffit d’être juif pour être riche.
Le BNVCA rappelle que le nombre d’agressions et parfois d’assassinats sont commis par des voyous convaincus de leur impunité pour frapper des personnes juives ou sensées être juives pour les démunir de leur supposée fortune.
Il suffit de rappeler Ilan Halimi torturé et assassiné par des barbares pour extorquer à sa famille des sommes considérables qu’elle n’avait jamais eues.
En dépit des engagements des autorités au plus haut sommet de l’état : le Président de la République, le Premier Ministre, le Ministre de l’Intérieur, Madame la Ministre de la Justice, de réprimer sévèrement les actes antisémites qui se multiplient dans notre pays la situation va en empirant.
Après l’assassinat de Sarah Halimi, c’est l’affaire de l’agression de la famille Pinto.
Encore une fois nous constatons et déplorons que certains magistrats s’efforcent d’éviter de qualifier antisémites les agressions commises contre les juifs
Le BNVCA attend de la chancellerie et des parquets qu’ils instruisent avec la plus grande rigueur les crimes commis en raison de la race de la religion de l’ethnie ou de la nationalité des victimes et retiennent en tant que de besoin le caractère antisémite.
L’histoire marquera d’une pierre noire ces dénis.
• Lévy
Source :
https://www.bnvca.org/%ef%bb%bfstupeur-et-indignation-agression-famille-pinto-a-livry-gargan-en-2017/?fbclid=IwAR1IwInUEdqCxJcuD8n2TGTCVenzhApmjXHyMzKAokvA3qJOmzgifzmbroc

happywheels

1 COMMENTAIRE

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here