La source de cet article se trouve sur ce site

By  | 

L’officier israélien du Shabak entre dans la cellule d’Arafat Arfa’iya (photo du haut) avec un ordinateur portable. C’est le violeur qui a assassiné Ori Ansbacher jeudi dernier et interpellé 24 heures plus tard. Par Noam Freysack
Le terroriste esquisse un sourire et demande à l’officier : « qu’as-tu dans les mains, tu m’as apporté un cadeau ?
L’officier israélien lui répond : » Oui, comment as-tu deviné ? » Il appuie sur « play » et une vidéo s’ouvre sur l’ordinateur. On y voit une patrouille de Tsahal qui entoure la maison familiale du terroriste à Hébron. On y entend un commandant annoncer à la famille : « vous avez 10 minutes ».
Le terroriste demande : « de quoi s’agit-il, 10 minutes pour quoi faire ? » « Patience, regarde jusqu’au bout lui répond l’homme du Shabak.
Le poseur de bombe regarde ses parents, sa femme et ses enfants, sortir dans des sacs poubelle tout ce que la maison contient. Il voit aussi son frère avec les yeux bandés. Il est poussé dans un véhicule de Tsahal et devra répondre à quelques questions. Affolé, le violeur-terroriste commence à crier et à jurer: « Qu’est-ce que c’est ?? Vous ne pouvez pas faire ça ! Où les emmenez-vous ? »
L’officier sort un document et le flanque sous les yeux d’Arafat Arfa’iya: » Tu sais ce que c’est ? C’est l’avis d’expulsion pour ta famille, signé par le ministre de la Défense. Au moment où je te parle, ta famille est en train de déménager dans sa nouvelle maison en Syrie et c’est toi qui les as envoyés là-bas. Comme tu as aussi envoyé la famille d’Ori Ansbacher dans un monde de souffrance. C’est à présent ta famille qui paye les conséquences de tes actes.
Vous êtes une armée morale !
Le terroriste s’assoit et pleure. L’officier l’interroge : » Que se passe-t-il ? Tu ne souris plus ? Arfa’iya s’écrie : « vous n’êtes pas comme ça ! Vous ne faites pas des choses comme ça ! Vous êtes une armée morale !
L’agent du Shabbak lui montre alors un second document : « Tu as raison ! Parce que nous sommes moraux ne t’inquiète pas, nous n’allons pas te laisser souffrir longtemps ».
-« Tu me menaces ? IL n’y a pas de peine de mort en Israël, votre morale vous l’interdit ! »
La réponse de l’officier ne tarde pas. « C’est vrai, il n’y a pas de peine de mort en Israël et il n’y en aura probablement jamais. Ce document indique qu’à partir d’aujourd’hui et jusqu’à ta mort, tu vivras en isolement cellulaire, seul. Tu auras au moins 50 ans pour repenser à tes actes horribles et au sort que tu as réservé à ta famille. Mieux qu’une mise à mort. A présent tu n’es plus rien, pas un chahid, pas un héros, rien, du vent ! Depuis la Syrie, tes proches ne sauront pas si tu es vivant où mort. Tu n’auras plus aucune nouvelles d’eux. Tu voulais être un chahid ? Ça n’arrivera pas. Tu voulais 72 vierges ? Tu t’arrangeras avec 72 rats et cafards dans ta cellule ». La peine de mort est une issue trop douce pour toi. L’enfer t’attend dans ce monde-ci.
Et puis je me suis réveillé…Toujours ce rêve qui me hante après chaque attentat.
Ce texte imaginaire a été envoyé à la Rédaction de Coolamnews par Noam Freysack, un fidèle lecteur.
Source :
https://www.coolamnews.com/lofficier-israelien-du-shabak-entre-dans-la-cellule-du-terroriste-violeur/

happywheels

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here