La source de cet article se trouve sur ce site

By  | 

Du Tarn aux Yvelines, plusieurs profanations d’églises en une semaine
Cinq édifices ont été le théâtre d’actes de vandalisme depuis lundi à Dijon, Nîmes, Lavaur (Tarn), Maisons-Laffitte et Houilles (Yvelines).
Dijon, Nîmes, Houilles et Maisons-Laffittte, dans les Yvelines, ou encore Lavaur, dans le Tarn. Pas moins de cinq édifices religieux catholiques ont été le théâtre d’actes de vandalisme cette semaine. « Parmi tant de violences qui agitent notre société en ce moment, il y a aussi celles-ci : les profanations de nos églises, plusieurs ces jours-ci. Cette violence est grave : elle atteint des lieux de cultes, lieux de paix pour tous ; elle blesse beaucoup de croyants dans leur foi », s’est ému sur Twitter l’abbé Grosjean.
Le très médiatique prêtre du diocèse de Versailles réagissait aux photos publiées par le diocèse de Dijon de l’église Notre-Dame. Samedi matin vers 7h30, peu après l’ouverture de l’église, « un individu est entré dans l’édifice, a commis des dégradations dans le chœur de l’église avant d’ouvrir le tabernacle et de répandre les hosties sur le maître-autel », a indiqué dans un communiqué le diocèse.

Mercredi matin, des dégradations ont été constatées à l’église Notre-Dame-Des-Enfants à Nîmes (Gard). Le tabernacle a été cassé, des hosties projetées sur les murs et à terre, divers objets religieux dégradés et des excréments jetés sur les murs intérieurs de l’édifice.
A Lavaur, dans le Tarn, des vandales ont aussi frappé dans la cathédrale. Mardi soir, une nappe et la crèche ont été brûlées. Le bras d’un Christ en croix a également été tordu pour faire croire à un « dab » (geste de célébration avec les bras). Selon La Dépêche du Midi, deux adolescents de 17 ans ont reconnu être l’auteur des dégradations. Ils seront convoqués devant un juge des enfants le 15 mars prochain.
Dans les Yvelines, deux églises ont été dégradées cette semaine. Ce dimanche en fin d’après-midi, à Maisons-Laffitte, le tabernacle de l’église Saint-Nicolas a été renversé. Lundi, c’est l’église Saint-Nicolas de Houilles (Yvelines) qui avait subi des dégradations pour la troisième fois en dix jours. Une statue de la Vierge à l’enfant datant du XIXe siècle, rénovée il y a trois ans, avait été « complètement pulvérisée », nous a indiqué le Père Cœur. « Elle est irréparable », déplorait-on à la paroisse.
SOURCE :
http://www.leparisien.fr/faits-divers/du-tarn-aux-yvelines-plusieurs-profanations-d-eglises-en-une-semaine-10-02-2019-8008827.php

Sans doute ce silence est dû au fait que ses profanations ne peuvent pas imputables à l’extrème droite ou aux gilets jaunes

happywheels

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here