La source de cet article se trouve sur ce site

By  | 

Par Stéphane Kovacs

Hadama Traoré, le «candidat des banlieues», organise ce jeudi un rassemblement contesté à Gonesse.
«C’est une honte, un véritable scandale!» La tenue d’une manifestation en faveur du terroriste Mickaël Harpon, ce jeudi, à Gonesse, crée un vif émoi. Et pas seulement chez les policiers en deuil qui seront chargés d’encadrer ce rassemblement.
Pour son organisateur, Hadama Traoré, qui s’était fait connaître en mai comme le «candidat des banlieues» lors des européennes, il s’agit de «communiquer différemment sur Mickaël»qui«n’est pas un terroriste!», clame-t-il. Alors que le président de la République a appelé mardi à «un combat sans relâche» contre «l’hydre islamiste», le militant prévoit «une mobilisation devant la mairie de Gonesse», où résidait le meurtrier. «On a le bras long!, assène-t-il dans une vidéo publiée sur sa page Facebook. Toutes les communautés persécutées, on va faire la guerre ensemble, aux politiques et aux médias. Et on commence ce jeudi.»
La personne qui ose dire que Mickaël Harpon était un terroriste animé par des revendications religieuses, je lui traite sa mère et je lui crache à la gueule
Hadama Traoré
Mickaël Harpon? «C’était une crème!», scande-t-il dans sa vidéo, tout en condamnant «ce qu’il a fait». «J’ai la haine, éructe-t-il. La personne qui ose dire que Mickaël Harpon était un terroriste animé par des revendications religieuses, je lui traite sa mère et je lui crache à la gueule… Après Mickaël, plus personne en France n’osera salir une religion du ‘’Livre’’.» Au Figaro, Hadama Traoré affirme avoir reçu la sœur du tueur, qui lui «a dit que c’était tout sauf un terroriste» ainsi qu’«une collègue» qui lui a «expliqué comment il était brimé dans son travail». «Il était discriminé parce qu’il était sourd, poursuit-il. Ce contexte explique pourquoi il a craqué. Tous les faits que (les médias) donnent pour justifier son côté extrémiste auraient pu concerner les dix millions de Français de confession musulmane».Dans sa vidéo, il lance un appel«aux sourds et malentendants», traduit en langue des signes. «On a fait une demande de rassemblement à la préfecture, mais on n’a pas eu de réponse, précise-t-il. Qu’ils nous l’autorisent ou pas, on y va!».
«Complotiste chevronné»
À la mairie de Gonesse, qui reçoit des «appels d’habitants outrés», on confirme avoir reçu «un récépissé de déclaration d’un rassemblement de moins de 50 personnes». «Plus que quelqu’un qui fait l’apologie du terrorisme, Traoré est un complotiste chevronné, observe-t-on au cabinet du maire PS Jean-Pierre Blazy. C’est quelqu’un de délirant. Mais il n’empêche que son discours est dangereux, donc on n’a pas envie qu’il le scande sur le parvis de l’hôtel de ville… C’est indigne pour la communauté musulmane de Gonesse et les victimes.» «À ce stade, la préfecture [du Val-d’Oise] n’a pas interdit cette manifestation», indique-t-elle laconique.
Député du Val-d’Oise (ex-PS), François Pupponi n’est «malheureusement pas surpris» par l’annonce de ce rassemblement: «Cette thématique de la victimisation remonte de plus en plus systématiquement dans nos quartiers», déplore-t-il. Quant aux syndicats de policiers, ils ne trouvent «pas les mots…», soupire Frédéric Lagache, délégué général d’Alliance. «Si le surlendemain de la déclaration bravache d’Emmanuel Macron, on a une manifestation en faveur de Mickaël Harpon, s’émeut Patrice Ribeiro, secrétaire général de Synergie-officiers, ceux qui piétinent nos valeurs se verront confortés…»
Source :
http://premium.lefigaro.fr/actualite-france/prefecture-de-police-de-paris-une-manifestation-de-soutien-au-terroriste-provoque-l-indignation-20191008

happywheels

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here