La source de cet article se trouve sur ce site

By  | 

Les équipes du Raid sont intervenus, ce mardi matin, au centre psychiatrique Guillaume Régnier à Rennes pour un patient qui s’était réfugié sur le toit de l’établissement. L’homme, âgé d’une trentaine d’années, avait été admis dans la nuit de lundi à mardi au vu de son état.
Il avait été interpellé quelques heures plus tôt devant la caserne de gendarmerie Clémenceau. Au guidon de son scooter, il avait insulté et menacé de mort les gendarmes avant de crier « Allahou akbar » à plusieurs reprises, indique une source policière.
C’est un colonel de la gendarmerie qui a réussi à le maîtriser, non sans mal, avant l’intervention des policiers. Transféré au centre psychiatrique après sa garde à vue, l’individu a refusé de prendre son traitement ce mardi matin.
Il a alors échappé à la surveillance du personnel et enfoncé une porte avant de se retrouver sur le toit de l’établissement. Il a finalement accepté de redescendre dans le calme avant d’être de nouveau hospitalisé.
Source :

https://www.20minutes.fr/faits_divers/2623375-20191008-rennes-raid-intervient-desequilibre-perche-toit-hopital-psychiatrique?utm_term=Autofeed&xtref=twitter.com&utm_medium=Social&utm_source=Twitter
Cet homme avait été interpellé, hier, lundi 7 octobre, vers 22 h, boulevard Georges-Clemenceau, à Rennes, devant la caserne de gendarmerie. Il faisait des allers retours devant le bâtiment, sur son scooter, en faisant l’apologie du terrorisme, précisent les services de police. Un médecin avait estimé que son état de santé n’était pas compatible avec une mesure de garde à vue : l’homme avait été placé d’office au centre hospitalier Guillaume Régnier.

happywheels

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here