La source de cet article se trouve sur ce site
Le chef des travaillistes israéliens Avi Gabbay a annoncé se mettre en retrait de la politique et de l’ancien grand parti de la gauche, plus que jamais aux abois depuis les dernières législatives…….Détails……..



Le Parti travailliste, longtemps au pouvoir mais en déclin ces vingt dernières années, n’a remporté que six sièges aux élections du 9 avril, sur les 120 que comptent le parlement. 
Les Israéliens sont à nouveau appelés aux urnes le 17 septembre, le premier ministre sortant Benjamin Nétanyahou, théoriquement le mieux placé après les élections, ayant été incapable de former une coalition de gouvernement.
Nétanyahou a préféré pousser le Parlement nouvellement élu à se dissoudre plutôt que de voir le président confier à un autre le soin de former une coalition. «J’ai décidé de laisser parler mon cœur et ma vérité (…) et de ne pas me présenter sur la liste (du parti) à la prochaine Knesset» (parlement), a écrit Avi Gabbay sur sa page Facebook.
L’ancien homme d’affaires de 52 ans, ministre de la protection de l’Environnement en 2015-2016, avait pris la tête du Parti travailliste en 2017. Il avait déjà annoncé cette semaine qu’il ne briguerait pas la tête de liste travailliste aux élections. 
«Je n’ai pas de plans pour le futur. Je ne sais pas ce que je vais faire pour le public, ni comment, mais mon engagement demeure», a-t-il ajouté. 
Avi Gabbay a été très critiqué au sein des travaillistes ces dernières semaines après la déconfiture aux élections, suivie de révélations selon lesquelles il aurait secrètement discuté la possibilité de participer à une coalition menée par Benyamin Nétanyahou.

Source Le Figaro

Vous nous aimez, prouvez-le….

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here