La source de cet article se trouve sur ce site


Le président russe, Vladimir Poutine, a confirmé jeudi que c’est l’armée russe, en coopération avec la Syrie, qui a retrouvé le corps de Zachary Baumel, un soldat israélien porté disparu au Liban depuis la bataille de Sultan Yacoub, dans la Békaa, en 1982…….Détails……..


« Nos militaires, avec nos partenaires syriens, ont déterminé le lieu de l’inhumation » de Zachary Baumel, commandant de char du 362e bataillon blindé, a déclaré M. Poutine en recevant Benjamin Netanyahu. 
« Aujourd’hui, nous enverrons les restes en Israël », a-t-il ajouté. 
Il a affirmé à M. Netanyahu qu’il « comprenait l’importance pour la famille de Zachary Baumel de pouvoir se recueillir sur sa tombe », selon le quotidien israélien Haaretz.
Mercredi, le lieutenant-colonel israélien Jonathan Conricus un des porte-paroles de l’armée, avait annoncé qu’Israël avait récupéré, 37 ans plus tard, le corps d’un soldat porté disparu depuis une bataille de l’invasion du Liban en 1982. 
Le corps de Zachary Baumel, né aux Etats-Unis et porté disparu depuis la bataille de Sultan Yacoub, est en Israël, avait dit l’officier israélien à la presse. Deux autres soldats restent portés disparus depuis cette bataille qui a mis aux prises les armées israélienne et syrienne dans la plaine de la Békaa près de la frontière syrienne entre le 10 et le 11 juin 1982, selon lui. 
La dépouille de Zachary Baumel, récupérée au cours d’une opération appelée « chanson douce amère », a été formellement identifiée grâce à son ADN par la médecine légale, a-t-il ajouté. 
Les proches du sergent israélien et des deux autres soldats portés disparus ont été informés peu avant cette annonce, a-t-il dit.
Selon le Haaretz, 20 soldats israéliens ont été tués lors de cette bataille. Deux soldats détenus et la dépouille d’un troisième avaient été rendus à Israël en 1984 et en 1985. 
Trois soldats étaient toujours portés disparus. Outre Baumel, il s’agit de Zvi Feldman et de Yehuda Katz, dont le sort reste inconnu, précise le Haaretz. Selon le quotidien israélien, les soldats disparus auraient pu être tombés entre les mains d’organisations palestiniennes en Syrie. 
Dans le cadre des négociations entre Israéliens et l’OLP, dans les années 90, Yasser Arafat avait donné, en novembre 1993, rapporte le Haaretz, à un émissaire du Premier ministre de l’époque, Yitzhak Rabin, une partie de la plaque d’identification du soldat Baumel. 
Par la suite, une équipe dédiée, liée à différents services israéliens, avait poursuivi l’enquête pour déterminer le sort du soldat.

« Pas d’échange de prisonniers »

Le Jerusalem Post rapportait de son côté que le corps de Baumel avait été rapatrié en Israël il y a plusieurs jours, via un pays tiers, à bord d’un vol de la compagnie israélienne El Al. 
Un autre porte-parole de l’armée israélienne, le général de brigade Ronen Manelis, avait affirmé au quotidien israélien qu »il n’y a pas eu d’échange de prisonniers » pour le rapatriement du corps de Baumel, ajoutant qu’il s’agissait d’une opération menée par les services de renseignement israéliens. 
Le général Manelis n’a pas précisé où le corps avait été enterré toutes ces années, mais en septembre dernier, rappelle le quotidien israélien, la Russie avait déclaré que ses militaires travaillaient avec Israël dans le cadre d’une opération pour localiser la dépouille de soldat Baumel en territoire syrien. 
En mai dernier, toujours selon le Jerusalem Post, un cadre de l’OLP avait affirmé que l’EI avait exhumé des tombes du cimetière juif de Damas où, selon des rumeurs, les corps des soldats auraient pu être enterrés.
Lors d’une conférence de presse qu’il a tenue mercredi depuis son bureau, le Premier ministre israélien avait « remercié la communauté du renseignement israélienne pour ses immenses efforts » qui ont permis le retour de la dépouille du soldat Baumel, rapporte la presse israélienne. 
Le chef du gouvernement israélien avait également promis que davantage de détails sur cette opération seront rendus publics ultérieurement. 
Dans une déclaration, le président israélien Reuven Rivlin avait lui aussi rendu hommage aux agences de sécurité israéliennes pour leur rôle dans l’opération et espéré le retour de tous les autres soldats israéliens encore portés disparus.

Source L’Orient le jour

Vous nous aimez, prouvez-le….

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here