La source de cet article se trouve sur ce site

Aiia Maasarwe, une jeune arabe israélienne de 21 ans a été violée et assassinée par un individu à Melbourne peu après minuit le 16 janvier alors qu’elle rentrait chez elle après un spectacle. Des milliers de personnes se sont rassemblées ce mercredi matin pour assister à l’enterrement traditionnel musulman de la jeune étudiante  devant la maison familiale à Baqa al-Gharbiyye, une ville arabe du nord d’Israël.

Le matin, le père a accueilli le cercueil de sa jeune fille à l’aéroport en compagnie du maire de la ville de Baqa al-Gharbiyye, Khaled Abou Moukh et du député arabe israélien Ahmad Tibi. Puis le cercueil est arrivé  au domicile familial devant lequel des milliers de personnes se sont recueillies en silence. La foule et le cercueil se sont ensuite dirigés vers la mosquée puis vers le cimetière au sein duquel la jeune étudiante de 21 ans a été inhumée.

Aiia Maasarwe CREDIT:INSTAGRAM

Aiia Maasarwe étudiait le commerce à l’Université La Trobe de Melbourne, elle avait choisi Melbourne réputé comme une des villes les plus sûres au monde. Elle rentrait chez elle après une soirée passée dans une banlieue proche, elle a été attaquée à un peu plus d’un kilomètre de chez elle peu après sa descente de tramway sur la route 86, près de l’intersection de Plenty Road et de Main Drive, à Bundoora. Son corps a été retrouvé par des passants quelques heures après le drame, derrière une haie près de l’entrée du centre commercial Polaris. L’homme qui l’a sauvagement violée et tuée serait un rappeur de 20 ans connu sous le nom de « MC Codey » qui n’avait apparemment aucun mobile et qui a été arrêté quelques jours plus tard. Codey Hermann a été placé en garde à vue puis a comparu devant le tribunal de Melbourne avant d’être placé en détention provisoire.

Codey Herrmann

Cet assassinat a ému l’opinion publique australienne, des manifestations réclamant la fin de la violence à l’égard des femmes en Australie et des veillées ont été organisées pour honorer la mémoire d’Aiia Maasarwe qui y étudiait depuis seulement un an.

Tel-Avivre 

Print Friendly

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here