La source de cet article se trouve sur ce site

.

Dans un Tweet, hier samedi, Michael Oren, député israélien du parti Koulanou mais aussi ancien ambassadeur d’Israël aux Etats-Unis n’a pas pris de gants pour dire ce qu’il pensait de l’attitude de la France qui a soutenu la dernière résolution du Conseil de sécurité sur Gaza laquelle appelle à protéger les Palestiniens (sans mentionner  le Hamas) et laquelle condamne aussi  Tsahal pour avoir défendu Israël. Oren a écrit « Honte à la France…. »  déclenchant aussitôt une réaction de l’ambassadrice de France en Israël, Hélène le Gal qui lui a répondu  » Honte à vous M. Oren d’avoir insulté la France à la veille de la visite de votre Premier ministre à Paris…… »

« Félicitations aux États-Unis d’avoir opposé leur veto à la résolution du Conseil de sécurité sur Gaza qui ne mentionne pas le Hamas et qui condamne Tsahal pour avoir défendu Israël. Honte à la France de l’avoir soutenue. Le gouvernement français ne peut pas dire combattre l’antisémitisme et voter pour cette résolution antisémite ».

.

Sans tarder Hélène Le Gal a répondu: « Honte à vous M. Oren d’avoir insulté la France à la veille de la visite de votre Premier ministre à Paris. Vous n’avez pas lu la résolution. Ce n’était pas parfait mais condamné toute la violence contre Israël. La France soutient résolument la sécurité d’Israël ».

Ce n’est pas la première fois que ces deux diplomates règlent leurs compte sur les réseaux sociaux, en novembre 2016, Michael Oren avait tweeté : « La France marque les produits israéliens de Judée, de Samarie et du Golan. Les Israéliens devraient réfléchir à deux fois avant d’acheter des produits français ». Comme hier l’ambassadrice de France en Israël lui avait répondu toujours sur Twitter sans attendre :  » Donc, vous appelez à boycotter les produits français, alors qu’en France le boycott d’Israël est puni par la loi ? ».

Et Michael Oren, un brin provocateur mais pour illustrer ses propos n’avait pas hésité alors à ce faire filmer étiquetant des produits importés d’Europe dans un supermarché de Jérusalem, pour protester contre l’initiative de Bruxelles.

Print Friendly

2 Commentaires

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here