La source de cet article se trouve sur ce site

L’attaque à la roquette de jeudi soir des Palestiniens a pris au dépourvu les Forces de Défense Israéliennes. C’était la première fois que Tel-Aviv, situé à environ 80 kilomètres au nord de Gaza, était pris pour cible depuis la guerre de 2014. Et comme on pouvait s’en douter, Israël  a riposté de la manière la plus vive pendant la nuit en attaquant plus de 100 cibles dans la bande de Gaza, notamment une position navale du Hamas et une usine souterraine de fabrication de roquettes.

.

Benjamin Netanyahou a convoqué une réunion d’urgence hier soir à la Kiria. Peu de temps après, des avions de combat israéliens ont attaqué des cibles dans le sud et le centre de Gaza. Les explosions étaient si puissantes, qu’à une vingtaine de kilomètres, on pouvait voir de la fumée s’élever au dessus de la ville de Gaza. On pouvait aussi entendre les avions de combat de l’IAF rugir dans les cieux au-dessus de la ville. Des sites terroristes à Gaza ont été visés sans que nous ayons plus de détails dans la nuit mais les médias palestiniens ont rapporté que des bases navales appartenant au Hamas avaient été frappées ainsi qu’une usine souterraine. Le porte parole de Tsahal a depuis confirmé dans la nuit. Le principal site de fabrication de roquettes dans la bande de Gaza aurait été touché. Un site d’entraînement militaire servant au déploiement d’armes aériennes au sud de la bande de Gaza aurait également été touché. En outre, des postes et plusieurs installations souterraines ont été frappés.

Pour le moment, aucun média palestiniens n’a rapporté d’éventuelles victimes.

Les élections nationales sont dans moins d’un mois. Netanyahou est aux prises avec une lutte acharnée pour la réélection et pourrait faire face à de vives critiques de la part de ses opposants s’il est perçu comme étant inefficace contre les agressions palestiniennes de la bande de Gaza.

Tel-Avivre –

Print Friendly

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here