La source de cet article se trouve sur ce site

La Jordanie, gardienne des lieux saints musulmans à Jérusalem-Est, a rapidement averti que cette décision « entraînerait toute la région dans la violence ». L’Arabie saoudite vient de condamner mercredi la promesse électoraliste du Premier ministre israélien Benjamin Netanyahou d’annexer la vallée du Jourdain et la partie nord de la mer morte pour rallier l’électorat de la droite dure.  L’Arabie Saoudite évoque une « dangereuse escalade ». Les ministres arabes, réunis au Caire pour la 152ème session du Conseil de la Ligue arabe, ont promis qu’ils étaient prêts à prendre toutes les mesures juridiques et politiques pour contrer cette politique unilatérale d’Israël. Ils ont mis en garde que le gouvernement israélien porterait la responsabilité des conséquences de ces déclarations, qu’ils ont qualifiées de « dangereuses, illégales et irresponsables ». On savait Netanyahou spécialiste des effets d’annonce avant un scrutin mais cette fois le chef de l’Etat, n’insulterait-il pas l’intelligence de ses électeurs…

À une semaine des élections législatives,  Benjamin Netanyahou a promis hier d’annexer une partie de la Judée Samarie. « Aujourd’hui, j’annonce mon intention d’appliquer, avec un futur gouvernement, la souveraineté d’Israël sur la vallée du Jourdain et la partie nord de la mer Morte », a déclaré le dirigeant israélien lors d’une conférence de presse, précisant que cette mesure serait prise « immédiatement » après une victoire aux législatives du 17 septembre et après la divulgation du plan de paix américain.

La vallée du Jourdain représente environ 30% de la Judée Samarie, un territoire qui inclue 90% des villes juives de la vallée, et 10 % des villages ou des villes arabes comme Jéricho. « Pas un seul Palestinien » ne sera concerné par ce plan, a  précisé le Premier ministre israélien, « Jéricho restera arabe ». Et pour cause, dans tous les plans de paix présentés par les israéliens aux arabes depuis plus de vingt ans, cette vallée du Jourdain et le nord de la mer morte ont toujours été tacitement accepté par les palestiniens en échange de territoire dans les accords, que ce soit en 2000 avec Ehoud Barak ou en 2008 avec Olmert. Ce n’etait pas le point de friction. Donc rien de nouveau sous le soleil sauf que Netanyahou aurait pu les annexer depuis plus de 10 ans mais qu’il sait pertinemment qu’il enflammerait dangereusement la région s’il le faisait de manière unilatérale en dehors d’un accord avec les palestiniens. L’Arabie Saoudite qui s’est récemment rapprochée d’Israël  en raison  d’inquiétudes communes concernant l’Iran a publié mercredi une déclaration officielle et ferme dans laquelle elle qualifie le plan de Netanyahou d ‘ »escalade très dangereuse » et Benjamin Netanyahou le sait. Ces promesses sont donc purement électoraliste. Et d’ailleurs, son rival, Benny Gantz ne prône pas autre chose que l’annexion de la vallée du Jourdain mais n’en a pas fait une promesse de campagne. « Nous sommes heureux de voir que Netanyahou adopte notre plan …mais la relation entre Israël et les Etats-Unis est plus forte qu’un Premier ministre. La propagande de Netanyahou au peuple israélien arrivera à son terme le 17 septembre », a réagi le parti « Bleu blanc ». Il est en conclusion évident que l’annexion ne se fera, si elle a lieu que dans le cadre de l’accord  bientôt divulgué par les américains et pas sur une decision de Netanyahou.

Print Friendly

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here