La source de cet article se trouve sur ce site

Le corps sans vie d’Ori Ansbacher a été retrouvé avec des « traces de violences »,  dans la soirée de jeudi dernier à Ein Yael, dans le sud de Jérusalem.  Elle était portée disparue depuis le matin. La jeune fille de 19 ans, originaire de la ville de Tekoa, en Judée Samarie, a été violée et torturée. Très vite,  le Shin Bet  a réussi  à mettre la main sur l’assassin présumé du nom d’Arafat Arfaya. Ce matin il a participé à la reconstitution du meurtre…

Photo famille

Ori Ansbacher, âgée de seulement 19 ans, israélienne juive de Tekoa a été assassinée dans la forêt de Jérusalem avec une sauvagerie inimaginable. Violée, démembrée et décapitée. Rapidement, grâce  notamment  à des traces d’ADN trouvées sur le lieu du crime, les forces de sécurité israéliennes ont identifié vendredi son meurtrier: un palestinien du nom d’Arafat  Arfaya, âgé de 29 ans, appartenant au Hamas, connu des services de police, résident d’Hevron et qui était à Jérusalem sans permis. Il a été capturé dans un bâtiment abandonné près de Ramallah, après s’être réfugié  dans une mosquée, le vendredi après le meurtre.

Jeudi matin dernier, le terroriste aurait quitté sa maison de Hévron avec un couteau et se serait dirigé vers le village de Beit Jala près de Jérusalem. Puis il aurait repéré Ori dans la forêt. Le reste des détails de l’enquête n’a pas été divulgué.

.

.

La jeune fille a été enterrée vendredi matin au cimetière de Tekoa. Des centaines de personnes se sont rassemblées samedi soir pour une veillée aux chandelles sur la place Rabin à Tel-Aviv. Dans sa ville natale des dizaines de résidents  ont également assisté à un mémorial sur la place principale de la ville.

Des Israéliens allument des bougies à la mémoire d’Ori Ans Anscher, 19 ans, sur la place Sion à Jérusalem, le 9 février 2019.  Photo Yonatan Sindel / Flash90

Sur la place Sion à Jérusalem, une centaine de personnes se sont rassemblées pour allumer des bougies. Certains ont appelé le gouvernement à venger le meurtre. « Nous sommes venus ici pour exprimer notre douleur. Le meurtre est choquant et le pays tout entier doit trembler à la lumière de cette atrocité », a déclaré Yamit Abramov, un ami de la famille. Des dizaines de manifestants ont également bloqué l’entrée de Jérusalem, en scandant: «Le peuple demande vengeance. »

Tel-Avivre –

Print Friendly

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here