La source de cet article se trouve sur ce site

Selon l’Armée israélienne, Ali Musa Daqduq, haut responsable de l’organisation terroriste du Hezbollah, basée au Liban, gèrerait une nouvelle cellule terroriste en Syrie. Il aurait mis en place une infrastructure terroriste sur le Golan syrien, qui constituerait  un autre front contre Israël lors de la prochaine guerre….

Screen Shot

Ali Mussa Daqduq est l’un des principaux dirigeants du Hezbollah et conseiller principal du leader  Qais al-Khazali. Ali Musa Daqduq est responsable de l’enlèvement et de l’exécution de 5 soldats américains à Karbala, en Irak, en janvier 2007 et a été capturé le 20 mars 2007 à Bassorah par des soldats américains.  Daqduq a prétendu être sourd et muet lors de sa capture, et a refusé de parler pendant des semaines. En novembre 2011, Reuters a annoncé que les États-Unis négociaient avec le gouvernement irakien afin de maintenir Daqduq sous leur garde après le retrait d’Irak en décembre 2011. Mais Daqduq a été placé sous garde irakienne le 18 Décembre 2011. Le 7 mai 2012, l’Iraq a rejeté les accusations de terrorisme. L’affaire a été automatiquement portée en appel et il est resté en prison jusqu’à ce que l’affaire soit jugée par une cour supérieure. Les responsables des commissions militaires américaines ont entamé les procédures pour accuser Daqduq de crimes de guerre mais le 16 novembre 2012, Daqduq a été libéré.

Aujourd’hui, le lieutenant colonel Jonathan Conricus, porte-parole des Forces de Défense Israéliennes, a accusé Daqduq d’être revenu au Liban, puis en Syrie, et d’avoir fondé un réseau du Hezbollah à Hader, un village  frontalier dans les hauteurs du Golan syrien.

Print Friendly

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here