La source de cet article se trouve sur ce site

Se basant sur des faits divers antisémites, des députés macronistes, LR et centristes, emmenés par le marcheur Sylvain Maillard, souhaitent pénaliser l’antisionisme, assimilant celui-ci à de l’antisémitisme en présentant une résolution qui doit être soumise au vote de l’Hémicycle ce 3 décembre. 

.

«Notre groupe d’étude  sur l’antisémitisme  à l’Assemblée nationale portera une initiative forte dans les prochains jours pour que l’antisionisme soit reconnu et puni en France pour ce qu’il est : de l’antisémitisme !», avait déjà annoncé sur Twitter le député Sylvain Maillard le 16 février 2019, réagissant aux invectives adressées le même jour au philosophe Alain Finkielkraut, en marge du cortège de Gilets jaunes défilant à Paris à l’occasion de l’acte 14 du mouvement.

On peut lire dans texte  disponible sur le site de l’Assemblée nationale : «Les actes antisionistes peuvent parfois occulter des réalités antisémites. Critiquer l’existence même d’Israël en ce qu’elle constitue une collectivité composée de citoyens juifs revient à exprimer une haine à l’égard de la communauté́ juive dans son ensemble […] De telles dérives font de plus en plus de l’antisionisme  une des formes contemporaines de l’antisémitisme ».

Tel-Avivre –

Print Friendly

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here