La source de cet article se trouve sur ce site

J’ai été émue en le lisant et je me suis tellement retrouvée sur certains points que j’en ai ri 😊… Lisez le jusqu’au bout vous ne serez pas déçu.

A TOI qui est arrivé avec des cernes au boulot ce matin à force d’avoir cherché ce foutu ‘Hametz toute la nuit,
Je te souhaite ‘Hag Saméakh.

A TOI qui hier soir à consommer tellement de viandes pendant les grillades, qu’un vegan aurait fait une syncope rien qu’en sentant ton haleine,
Je te souhaite ‘Hag Saméakh.

A TOI qui a passé tellement de temps à astiquer, frotter, nettoyer et qui t’es dit au moins 26 fois « Mais comment du Hametz a pu arriver là ? » tout en (re)trouvant des objets improbables,
Je te souhaite ‘Hag Saméakh.

A TOI qui a traversé les mers et les océans pour pouvoir être en famille ce soir,
Je te souhaite ‘Hag Sameakh.

A TOI qui ce soir sera seul ou à un Seder communautaire,
Je te souhaite ‘Hag Sameakh.

A TOI qui vit en couple et qui a dû négocier aussi âprement que les Israéliens durant les accords d’Oslo pour savoir quel soir tu passais les fêtes chez ta famille et quel autre soir chez ta belle-famille,
Je te souhaite ‘Hag Saméakh.

Paris 11: le Seder communautaire du Beth Loubavitch Bastille

A TOI qui ce soir entendra / dira : « On a ramené nos Hagadotte ! »,
Je te souhaite ‘Hag Saméakh.

A TOI qui ce soir retrouvera autour de la table du Seder, des gens que tu n’avais pas vu depuis un moment, voir même des inconnus mais ou te sentira quand même en famille,
Je te souhaite ‘Hag Saméakh.

A TOI à qui ce soir on filera une Hagada en phonétique, histoire que tu puisses suivre voir même participer sans retarder tout le monde,
Je te souhaite ‘Hag Saméakh.

A TOI qui va te farcir ton vieil oncle Roger, qui tient absolument à lire la Hagada en hébreux malgré le fait qu’il lise à la même vitesse que sa 2 CV qui dort dans son garage depuis 25 ans et qu’il confond toujours les « Même Soffite ם » avec les « Same’h ס »et les « Ayin ע » avec les « Tzadik צ »,
Je te souhaite ‘Hag Saméakh.

A TOI qui ce soir entendra 18 fois : «Heeuuu On en est où ? »,
Je te souhaite ‘Hag Saméakh.

A TOI qui comptera discrètement le nombre de pages restant à lire avant le repas,
Je te souhaite ‘Hag Saméakh.

A TOI qui ne se souviendra plus si il a pris la Matza inférieur, la superieur ou celle du milieu et qui relira 3 fois :
« Le chef de famille prend la matza du milieu recite la benediction puis la repose et prend la matza inferieur et la matza superieur en coupe un morceau et le distribue aux invités » afin d être sur de ne pas avoir loupé quelque chose.
Je te souhaite Hag Sameakh.

A TOI qui a oublié de decouvrir le plateau au bon moment ou qui l’a recouvert quand il ne le fallait pas.
Je te souhaite Hag Sameakh.

A TOI qui ce soir entendra au choix : « Ah Non !! Chez moi c’est pas traduit pareil ! » / « Ah Chez moi le paragraphe il continue encore un peu ! » / « Sur ma Hagadda il est écrit que d’abord on lève le verre ensuite on récite la bénédiction ! » / « Sur la mienne il est dit qu’on s’accoude au passage suivant ! » / « Alors chez nous on a l’habitude de chanter ce passage » / « Chez nous on fait plutôt sur cet air »,
Je te souhaite ‘Hag Saméakh.

A TOI qui ce soir ne manquera pas de t’etouffer en mangeant une Kazaïte du fameux « sandwich » Matza/feuille de laitue / ‘Harossette,
Je te souhaite ‘Hag Sameakh.

A TOI qui ce soir finira le ‘Harossette à la petite cuillère,
Je te souhaite ‘Hag Saméakh.

A TOI qui ce soir à table comme chaque année te plaindra sur les prix excessifs des aliments ou des vacances cacher LéPessa’h comme si on était tous les cousins de Rotshild ou de Patrick Drahi,
Je te souhaite ‘Hag Saméakh.

A TOI qui spécialement cette année, élection présidentielle oblige, aura à table un débat sur qui sera le meilleur président pour « nous »,
Je te souhaite ‘Hag Saméakh.

A TOI qui encore une fois cette année, entendra pour la énième fois les histoires de tes anciens sur la vie, les fêtes, les coutumes de Pessah en Algérie, Maroc, Tunisie, Europe de l’Est, sur le fait qu’ils n’avaient pas tout « ça » mais qu’ils étaient quand même heureux, et même si ces histoires tu les connais toutes par cœur, plus tu grandis et plus tu les chéries car tu sais que quelque part elles font un peu partie de ton identité.
Et surtout tu redoutes le jour où tu ne les entendras plus.
Je te souhaite ‘Hag Saméakh.

A TOI qui ce soir pour la 1ère fois, verra une chaise vide à la table du Seder 😔
Je te souhaite tout de même ‘Hag Saméakh.

A TOI qui ce soir pour la 1ère fois à la table du Seder, amènera un(e) nouveau / nouvelle venu, arrivé(e) récemment dans ce monde afin que lui aussi un jour devienne le maillon fort de cette chaine ininterrompue démarrée il y’a plusieurs siècles avec Avraham, Isaac, Jacob qui s’est poursuivie avec Moïse, David, Salomon… et qui a perduré jusqu’à aujourd’hui et perdurera jusqu’à l’arrivée prochaine du Messi,
Je te souhaite ‘Hag Saméakh.

A TOI qui aussi rapidement que les Hébreux se sont enfuis d’Egypte tentera de t’esquiver juste après le repas en feintant :
« Ah bon ?!! Ca continue les prières après le repas ? J’étais pas au courant qu’il y avait une 2ème partie ?! Depuis quand on fait ça ?! Mais la y’a le petit qui est crevé, il tient plus debout, on va y’aller… »
Je te souhaite ‘Hag Saméakh.

A TOI qui sait pertinemment que la « Bienfaisante » n’a de Bienfaisante que le nom…,
Je te souhaite ‘Hag Saméakh.

A TOI qui sait parfaitement que Tchernobyl, ça n’est rien comparé à ce qui se joue dans tes intestins durant toute cette semaine.
Je te souhaite ‘Hag Saméakh.

A TOI qui est persuadé que tous les boulangers / pâtissiers de Paris sont antisémites car c’est pile poil à ce moment de l’année qu’ils garnissent leurs vitrines de leurs plus beaux gâteaux et qui se permettront même d’agresser ton odorat avec cet odeur de baguette sortie du four… pendant que toi tu t’étouffes avec tes matzottes à l’orange.
Je te souhaite ‘Hag Saméakh.

A TOI qui a un petit sentiment de fierté quand tu te diras que ce soir du côté de Washington, la fille de l’homme le plus puissant du monde, fera exactement la même chose que toi, ou quand tu penseras à tous ces juifs célèbres et moins célèbres qui aux 4 coins du monde au cours des siècles, ont récité, récitent ou réciteront tout comme toi cette « histoire » qui a inspiré films et comédies musicales.
Je te souhaite ‘Hag Saméakh.

A TOI qui sait que ce soir, soir de Pessah il y a 74 ans, alors que les nazis avaient choisi cette date symbolique pour le peuple juif afin de liquider le ghetto de Varsovie, celui-ci se souleva.
Une poignée d’hommes et de femmes écrirent l’un des épisodes les plus héroïque de l’histoire moderne juive : l’insurrection du Ghetto de Varsovie qui dura 4 semaines… durée pendant lesquels des hommes et des femmes affamés, peu équipés et voués à une mort certaine décidèrent de se battre comme nos ancêtres en Egypte il y a des siècles afin de vivre LIBRE !!
Je te souhaite ‘Hag Saméakh.

A TOI qui dira : « L’an prochain à Jerusalem » et qui y sera ,
Je te souhaite ‘Hag Saméakh.

A MOI, qui ne sera sûrement pas à Jerusalem l’an prochain, mais qui est bien content que nous l’ayons reprise il y a presque 50 ans et qui sera à Tel Aviv dans quelques semaines,
Je souhaite ‘Hag Saméakh.

A NOUS TOUS dont les aïeux esclaves en Egypte ont été libéré, ont traversé la Mer Rouge, ont reçu la Torah au Mont Sinaï et qui sont entrés en Eretz Israel, puissions-nous aussi marcher dans leur pas et nous retrouver un jour prochain tous libres et réunis dans notre capitale éternelle, une et indivisble, JERUSALEM.

Je vous souhaite à tous ‘Hag Saméakh LéPassah.

L’auteur de ce texte réjouissant est inconnu et la lectrice qui nous l’a adressé pense qu’il doit s’agir « d’une mère juive » !
Pas certain du tout ! Malgré le « je me suis retrouvéE »
En tout cas il s’agit d’un fin observateur, plein de sensibilité et d’humour !
Bonnes fêtes à lui !
ou à elle !

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here