La source de cet article se trouve sur ce site

Affaires de Rugy et Benalla, les feuilletons de l’été: sommes-nous encore surpris, scandalisés? A peine. SI l’on creusait un peu, on en trouverait d’autres, des histoires, aussi gratinées que celles-là, qui impliqueraient des juges, des députés, des sénateurs, des ministres, jusqu’au plus haut sommet de l’état. Tous pourris alors ? Le problème est, selon moi, bien plus vaste.

François de Rugy. Photo © ALAIN ROBERT/SIPA

En réalité,aujourd’hui particulièrement, tous ceux qui doivent ou veulent vivre au-dessus de leurs moyens rongent les os qui sont à leur portée, du haut en bas de l’échelle sociale. Non, ce qui importe c’est à la fois la question de l’exemplarité et de l’autre celle de la confiance.

Des responsables qui ne donnent plus l’exemple de la probité et des citoyens qui ne leur font plus confiance, devient une société malade, dans laquelle plus personne ne veut œuvrer pour le bien commun et où personne ne fait confiance à personne. Le risque alors, c’est la montée des haines et des ressentiments, et c’est ce à quoi nous assistons progressivement.

Charles Rojzman

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here