La source de cet article se trouve sur ce site

Après avoir dit à de nombreuses reprises depuis des mois qu’il ne recommanderait que Binyamin Netanyahou comme Premier ministre et ne se joindrait pas à Benny Gantz et à la Liste Bleu-Blanc, Avigdor Lieberman a créé la surprise en révélant quelles sont ses intentions après les prochaines élections. Il a d’abord indiqué qu’il recommanderait auprès du président de l’Etat le chef du parti qui aura obtenu le plus de sièges puis a annoncé qu’il imposera au Likoud et à Bleu-Blanc de former un « gouvernement d’union nationale libéral » auquel prendrait part Israël Beiteinou mais dont seraient exclus les partis orthodoxes ainsi que les partis situés à la droite du Likoud.

L’ancien ministre de la Défense peut se permettre de s’exprimer ainsi car pour l’instant, les sondages indiquent qu’aucun gouvernement ne pourrait se former sans lui. Ces sondages indiquent qu’un tel gouvernement d’union obtiendrait au moins 75 sièges.

Ces propos ont rapidement provoqué des réactions. Le Likoud a publié un communiqué: « Les masques sont tombés. Lieberman a officiellement indiqué qu’il est prêt à s’associer à un gouvernement de gauche avec Lapid et Gantz. Quiconque veut un gouvernement de droite devra donc obligaroirement voter Likoud.

Nir Orbach, directeur-général de Habayit Hayehoudi a lui-aussi attaqué: « Avigdor Lieberman est un irresponsable qui a entraîné tout un pays dans une nouvelle campagne électorale inutile et il veut déjà décider qui fera partie de la prochaine coalition! Il faut considérer ses déclarations avec le même ‘sérieux’ que lorsqu’il avait promis d’éliminer Ismaïl Hanyeh en 48 heures. Qu’il franchisse d’abord le seuil d’éligibilité avant de parler! »

Plusieeurs autres responsables politiques de droite ont décoché leurs flèches en direction du président d’Israël Beiteinou, l’accusant notamment de n’avoir « aucune colonne vertébrale idéologique ».

Par ailleurs, un communiqué émanant de Shass indique: « Avigdor Lieberman n’est plus relevant. Il sera en-dehors de la prochaine coalition. Il a fini avec la droite et a conclu un pacte avec la gauche. Il est sous pression, hystérique et tente de grapiller des voix mais il échouera comme toujours. Lieberman, qui dit tantôt une chose tantôt le contraire a prouvé qu’il est un homme politique cynique et non fiable ».

Source : lphinfo.com

Photo Gili Yaari / Flash 90

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here