La source de cet article se trouve sur ce site

Un peuple élu par le peuple élu ?

Lorsque l’on évoque l’idée que nous sommes, nous les juifs, les élus de Dieu, cela provoque en nous l’idée que nous sommes des chanceux. Cependant, chez l’autre que l’on appelle vulgairement « les non-juifs » cela provoque plutôt l’agacement. Nous pouvons le comprendre, qui ne serait pas agacé par l’idée que Dieu a choisi telle nation et pas une autre, bien sûr s’Il avait choisi une autre nous serions nous-mêmes agacés, et réciproquement dans la mesure de l’insupportable, parce que ce qui se quantifie dans l’esprit juif n’est pas le supportable mais bien l’insupportable. Par exemple l’ashkénaze aime savoir qu’il y a de l’aspirine sur sa table de nuit mais ne veut surtout pas en user, de peur de ne plus avoir mal, logique donc insupportable.

Revenons à ce qui nous intéresse aujourd’hui, de ma planète où je me suis installé pour écrire mes chroniques, j’ai pu remarquer que la question de l’élection provoquait la même réaction chez mes voisins martiens non-juifs, ce qui en soit est rassurant. Ces derniers sont aussi « humains » que les humains terriens. Alors, que doit-on faire en ce qui concerne l’élection ? Devons nous demander à Dieu de ne plus considérer comme élus et ainsi ne plus provoquer cette haine de l’autre, par jalousie d’être les chouchous d’Hachem ? Devons-nous choisir un peuple qui deviendrait notre peuple élu à nous et qui nous représenterait auprès des autres nations ? La question est pour le moins épineuse.

Ces derniers temps, l’antisémitisme revient à la mode dans notre joli pays de France. Trois cents belles âmes charitables ont décidé de demander à qui veut bien les entendre d’arrêter d’embêter les élus de Dieu. Il propose tout simplement d’embêter les musulmans, et de leur demander de revoir leur texte sacré. Très belle idée, mais la question se pose : si nous demandons aux musulmans de changer un peu les sourates, et ainsi, il y aurait logiquement moins d’incitation à la violence envers les juifs, il faut donc aller plus loin.

Nous devons, une fois avoir retiré les sourates indélicates, de les élire « peuple élu » du « peuple élu ».

Ainsi, les musulmans seraient le peuple élu du peuple élu et enfin nous pourrions nous reposer un peu.

Quelle révolution, le peuple élu de Dieu a un représentant élu qui insupportera les conséquences de la haine que subit les élus ancestraux depuis 3500 ans environ.

Nous pourrions même pousser le bouchon un peu plus loin : organisons une cérémonie sur le Mont Blanc avec le don d’une Torah spécifique aux musulmans :

Le Coran revue et corrigé : le « Coran mi Mont Blanc ».

Par contre, pour ce qui est des avantages que nous avons depuis des millénaires : remise dans le sentier, prix Nobel en veux-tu en voilà, génie en tout genre dans tous les domaines, être riche dès la naissance, patron de presse à l’âge de la Bar Mitsva, dominer le monde juste après la circoncision ou la nomination (pour les filles), manger casher alors que les crevettes et les moules à la marinière c’est top délire, avoir la chance d’être sale à vie : sale juif… tous ces fabuleux avantages doivent être négociables et toujours dans la limite de l’insupportable.

Salutations distancées à mes amis terriens.

Gilbert Werndorfer

gilbert-werndorfer.fr

Chers amis lecteurs,

Voilà déjà 5 ans que nous sommes là, pour vous donner la meilleure information : culturellement ouverte, politiquement variée, axée sur Israël et la communauté, mais attentive à la politique nationale et internationale. Oui mais, malgré tous nos efforts, malgré notre volonté forcenée de rester avec vous, nous nous essoufflons financièrement, et nous avons besoin de vous pour continuer. Alors si vous voulez nous aider, rien de plus simple : un clic sur « Faire un don », et d’avance MERCI à vous.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.