La source de cet article se trouve sur ce site

Du temps, et de l’argent : 150 000 € sont nécessaires à la réalisation d’une grande bibliothèque, d’une grande cuisine, de l’aménagement d’une cour pour les enfants et les repas en plein air. L’endroit sera à la fois lieu de culte, lieu culturel et festif. « À côté de la synagogue, une salle pour recevoir tout le monde », insiste le rabbin Samuel Lewin. Il fait appel aux dons pour clore son budget : « vingt-six plaques au prix de 5 000 € seront apposées sur un mur dédié à cet effet. Les acheteurs de ces plaques seront les vingt-six fondateurs de la nouvelle synagogue qu’ils soient de confession juive ou pas, sourit avec malice le rabbin. Un beau mur, un mur mélangé ! », avant d’ajouter, « tous les dons, même les plus petits, sont les bienvenus ».

Le tout, pour une synagogue « vivante, qui réfléchit ensemble face au monde qui change ». Et le rabbin souhaite relever « le défi » d’être porteur de ce changement, « sans renier l’authenticité des textes anciens qui sont encore d’actualité ». Car, il en est convaincu, « rien ne change pour l’homme, sauf l’objet sur lequel il a choisi de se concentrer ». Biens de consommation ou spiritualité… par exemple.

Pour faire un don ou rencontrer la communauté : hadad.deauville@gmail.com ou 06 14 71 76 29.

Source ouest-france

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here