La source de cet article se trouve sur ce site

Une guerre qui tue des civils et des soldats qui étaient nos alliés.
100.000 personnes jetées sur les routes de l’exode en 2 jours.
Des familles entières de Daesh évadées.
Qui pourrait arrêter Erdogan?

On chasse les Kurdes et on les remplace par dés arabes et des turcs.
Erdogan sème les graines de futures guerres qui risquent de durer longtemps, des années.
La levée de boucliers des européens, absents sur place, se heurté au chantage Turc.
-Au moindre reproche, je fais déferler 1 million de réfugiés syriens.
Certains disent 3,5millions.
On parle de populations déplacées.
C’est faux! On les élimine!
Alors Ils fuient.
Ce qui va arriver, c’est un nettoyage ethnique.
L’exode massif des kurdes va favoriser leur remplacement par 3 millions d’arabes syriens, réfugiés en Turquie.

Le tout pourrait déboucher sur le retour de l’EI.
Ni en Orient, ni en Occident, la Turquie ne tolère aucun particularisme.
Elle a décimé les arméniens, les grecs.
Les kurdes ont aidé la coalition anti-djihâdiste.
Pourtant, toutes les conclusions se rejoignent.
Présence de Daesh dans le Nord de la Syrie.
Le fait de chasser les kurdes va laisser un vide qui sera comblé par les milliers de djihadistes en captivité et dont certains se sont déjà évadés.
Que se passerait-il, si Israël agissait de même, dans la bande de Gaza?
Et la diplomatie française? toujours prompte à condamner Israël, on ne vous entend pas!

Attentat à la Préfecture.
Quelles leçons après l’attentat de la Préfecture de police?
Des policiers assassinent par un des leurs.
Comment expliquer cet échec?
Un véritable aveuglement?
Un échec de la France, assurément.
Permettre les prêches salafistes,
C’est favoriser une lente déconstruction d’individus vulnérables que l’environnement pousse à passer du salafisme au Djihâd.
Ce salafisme qui ne cesse de progresser dans les banlieues est le vivier du djihadisme.
Mardi, Macron nous a gratifié d’un long discours, en hommage aux victimes.
La société de vigilance qu’il appelle de ses vœux, sème l’inquiétude et l’inefficacité.

Je referme cette fenêtre sur la réalité, sans trouver une conclusion.
Habituellement, je les souhaite drôles, mais a-t-on le cœur à rire?
On sautille de drame en drame, comme des petites filles jouant à la marelle.
Et quand je veux m’arrêter, je reçois un message qui me fait part de l’inquiétude de la France.
Ne sait-elle pas faire autre chose?

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here