La source de cet article se trouve sur ce site

Un livre remarquable. Inattendu. Troublant. Et provocateur. Danny Trom, sociologue, chercheur au CNRS, développe une théorie nouvelle et intéressante. Selon lui, l’antisémitisme musulman ne serait que l’un des aspects du problème. Et d’abord pourquoi ce titre si provocateur. “Je me suis inspiré de la phrase de Manuel Valls un an après l’attentat de novembre 2015 contre l’Hyper Cacher : ”Sans les Juifs, la France ne serait plus la France ”.

Danny Trom pense que Valls a raison. Et pourtant , Danny Trom fait comme si tout était plié. Il pense que le départ “massif” des juifs est inéluctable face à la montée du sentiment d’insécurité. Il pense que le projet européen s’inscrit en opposition à l’Etat d’israël. Il estime que dès lors que l’Etat-nation est considéré comme une forme révolue, l’Etat d’Israël devient un anachronisme. Doté d’une armée puissante, “ cet État qui recourt à la force est en porte à faux par rapport à une Europe politiquement impuissante” explique-t-il. Sa création est en outre le miroir de l’incapacité des Européens à protéger les juifs. En réalité, l’Etat d’Israël est perçu comme l’échec du projet d’universalisme européen.

Pour lui, aujourd’hui, l’Europe est devenue un lieu d’accueil peu exigeant. C’est l’esprit de la bienveillance universelle. Un émigré turc en Allemagne ne se sent pas concerné par la repentance allemande face à la Shoah. Or, si l’accueillant ne manifeste aucune exigence parce qu’il n’a plus une conscience vive de sa propre histoire, c’est la communauté politique qui se délite d’autant. C’est ainsi que, pour lui, la place des juifs en Europe est en cours d’effacement. Oui, mais alors, l’hostilité à Israël n’est-elle pas d’abord liée au conflit israélo-palestinien ? Il répond : “ Il en sert de prétexte, mais il n’en est pas la cause. La légitimité de l’Etat d’Israël a toujours posé problème, et les variations de la politique moyen-orientale n’expliquent pas la situation des juifs en Europe”.

Enfin, pour lui, la montée de l’islam radical en France n’est pas la seule raison qui pousse les juifs à partir. “Elle ne vient pas, dit-il de l’islam mais de la nouvelle éthique pénitentielle qui régne en Europe. Une philosophie de la victimisation, basée sur le rejet des frontières, l’idéologie inclusive de l’acceptation inconditionnelle. Face à cet irénisme stupide, l’Etat d’Israël, qui humilierait les Palestiniens, ne peut que paraître obscène et archaïque. L’Européen est devenu cosmopolite et pacifiste, l’Israélien est devenu un nationaliste désinhibé”.

Alain Chouffan

6 Commentaires

  1. Qu’on arrête de prédire notre départ de France. Nous avons toujours été accepté, rejeté, toléré, etc etc Mais aujourd’hui nous n’avons aucun projet dans ce sens. Que des Juifs l’envisagent et surtout les religieux pourquoi pas mais qu’on arrête de faire des projets pour nous. Certains aimeraient bien nous voir ailleurs pour prendre des places libérées comme ce fut le cas en Tunisie. Aujourd’hui nous sommes français, nous avons participé à son développement et mille excuses si nos études, nos activités nos réussites nous placent à des places honorables largement conquises. La plupart des de mes proches et de mes is n’ont aucun projet de départ. Vigilants bien sûr mais notre maison est la France et nulle autorité ne dit le contraire. Nous savons résister au mauvais temps qui menace la France, l’Europe et nous sommes toujours sortis grandis.

  2. Oui Galula, je suis tout à fait d’accord, nous partirons nulle part notre pays et ici, mon père été devenue pupille de la nation, il a perdu son père à l’âge de 10ans, ns avons contribuer à l’avancement du pays, travailler oeuvré pour ce pays qui est le nôtre, qu’on vienne donc me chassé ?

  3. Pour celui qui a préféré l’assimilation en France,il est normal de penser que sa place est toujours en France.
    Cependant,le problème n’est pas là.
    Il est de savoir si il devient dangereux donc urgent de partir si on est juif et perçu comme tel par les autres.
    Il s’agit de voir la vérité en face et de protéger ses enfants !!

  4. La seule différence c’est en1933 on avait un fou au sommet d’un état .Aujourd’hui un juif né en France c’est un Français de religion juive,tout comme certains avait prédit le départ de France des Témoins de Jéhovah et des adventistes.Il faut rester vigilant et expliquer à nos plus jeunes l’histoire des Juifs de France.Tout edt une suestion d’éducation.shavoua tov.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here