La source de cet article se trouve sur ce site

L’Arabie Saoudite, le pays des lieux saint musulmans, la Mecque et Médine qu’elle est censée « protéger » est aussi l’un des pays les plus barbares.

La charia y règne en maître, on y coupe au sabre les mains et les têtes après procès et la crucifixion oui oui la crucifixion figure au code pénal saoudien.

publicitÉ

Non contente de terroriser ses citoyens l’Arabie Saoudite décide au coup par coup d’exporter sa terreur.

Défiée par cette autre grande démocratie qu’est l’Iran elle s’est lancée dans une guerre impitoyable au Yémen pour contrer le terrorisme chiite des Houthis.

Les attentats du 11 septembre aux Etats-Unis ont été pensés par le grand patron saoudien, Oussama Ben Laden, ils ont été commis avec des fonds saoudiens par une vingtaine de terroristes presque exclusivement saoudiens.

Cette agression commise contre les USA et le monde libre avait un temps entaché les relations des Etats-Unis et de l’Europe avec l’Arabie Saoudite.

L’entreprise Ben Laden reste le plus puissant groupe immobilier du Moyen Orient et du monde musulman, il vient de construire par exemple le nouvel aéroport de Dakar.

Mais l’Arabie Saoudite dont le nouveau grand patron, le prince Mohamed Ben Salman est présenté par les médias comme un libéral réformateur vient de commettre une nouvelle grave erreur peut -être aussi coûteuse pour elle que le 11 septembre.

Jamal Khashoggi, journaliste saoudien assassiné en Turquie © [Beforeitsnews.com/Facebook

Le 2 octobre dernier un journaliste saoudien réfugié aux Etats-Unis et collaborateur du Washington Post a eu la mauvaise idée de s’annoncer au consulat d’Arabie Saoudite à Istanbul en Turquie.

Il voulait faire de simples formalités administratives pour son mariage .

Le journaliste Jamal KASHOGGI 58 ans n’a jamais reparu depuis.

Le consulat saoudien prétend que toute sa vidéosurveillance est tombée en panne ce jour là et ose également dire que le journaliste est reparti tranquillement.

Or les autorités turques avaient organisé l’espionnage du consulat d’Arabie Saoudite et détiendraient donc des enregistrements audio et vidéo de l’assassinat du malheureux.

Une équipe d’assassinat de 15 personnes a fait la navette en jet privé Ryad Istanbul ce jour là. Cette équipe s’est déplacée depuis l’aéroport dans des vans diplomatiques qui n’ont donc pas été fouillés. Elle comportait 15 personnes dont des officiers de renseignements saoudiens et un médecin légiste pour procéder à la découpe du cadavre qui a été mis dans des caisses avant de repartir avec l’équipe d’assassinat en Arabie Saoudite le jour même. Le tout, torture, assassinat et découpe aura duré 2 h.

Les turcs, en rivalité avec les saoudiens pour la domination du monde sunnite se font un plaisir de donner tous ces détails .

Le président Donald TRUMP lui même a demandé des explications à l’Arabie Saoudite laquelle continue contre toute évidence à démentir et à maintenir sans preuve à l’appui que KASHOGGI aurait quitté le consulat libre.

Cette affaire démontre une fois de plus le caractère brutal et moyen-moyenâgeux du régime saoudien de Mohamed BEN SALMAN. Le permis de conduire autorisé aux femmes est une plaisanterie destinée à détourner l’attention de l’opinion publique du caractère affreux du régime wahhabite et de la charia qu’il tente d’imposer dans le monde .

L’ONU s’émeut souvent pour Jérusalem qui est une ville heureuse et libre mais l’ONU ferait mieux de s’émouvoir de l’horreur quotidienne qui règne à la Mecque et à Médine , des villes saintes sous la botte du pire régime qui soit.

Raphaël Nisand

Chroniqueur hebdomadaire sur Radio Judaïca Strasbourg
Avocat du BNVCA

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here