La source de cet article se trouve sur ce site

Lui ne recule devant rien. La nuance, il sait pas ce que c’est. Le doute ? Le Quoi ?

Comme il ignore la subtilité, lui donc vous inondera de clichés… poussiéreux.

Que TJ vous livre tout de même : Lui fait partie d’une espèce qui se reproduit.

Fils de.

Oui, Lui a des enfants.

Ça doit être épatant… à table.

Dans cet entre-soi que l’on ne saurait
jamais assez bien imaginer.

Ecoutons notre homme. Interrogé par
Alexandre Amiel

Les Juifs.

Ils sont Partout

Et Partout à des postes clés

Publicis ? C’est très Juif

On m’a dit

Les Tweets. Les tweets de Jérôme
Bourbon

Lequel inventa… la Jurisprudence
Dreyfus

Antisémite c’est un métier

On ne recevait pas un juif à sa
table dans la France catholique

Chacun chez soi, quoi !

Ma fille épouserait un Juif ?
J’en serais malade. On n’est pas à l’abri !

Et puis, of course, Lui aime bien…

Le vaillant et noble peuple palestinien

Dieudonné c’est que du bonheur

Sa conclusion : Il y a une
question juive

Ce triste sire, qui a certes déjà comparu
effrontément devant la XVIIème Chambre, a certes déjà été condamné, mais
modestement, indigeamment.

Alors il continue, persiste et signe, et le
fait impunément, au royaume de France où semble-t-il chacun  à sa guise, tant qu’il n’est pas pris, peut
se vouer à sa masturbation jouissive : pour notre gus, il s’agit du délire
antisémite.

Sachez que notre homme croisa la route de
Jean-Marie Le Pen à l’occasion d’un de ses passages dans l’émission L’Heure de vérité, et que ce que Lui
retint, eh bien ce fut la maîtrise du premier pour…  l’imparfait du subjonctif.

Pour JB, Marine Le Pen est une gourgandine sans foi ni loi, sans
doctrine, sans idéal, sans colonne vertébrale, pur produit des media, qui a
multiplié les purges depuis des années et dont l’entourage n’est composé que
d’arrivistes sans scrupules, de juifs patentés et d’invertis notoires
.

Bruno Gollnisch ? Voilà un homme droit, humble, rassembleur, érudit,
à la vie exemplaire, d’une exquise courtoisie, aux convictions très solides.

Il nous donnerait presque envie de défendre
notre mégère lorsqu’il lui reproche d’être fondamentalement une femme de gauche
qui va dans les night-clubs la nuit, voire de porter des jeans.

Le FN, il le quittera vers 2002 : c’est que
son admiration pour des Édouard Drumont et autres Robert Brasillach le pousse à
écrire. Le voilà entré chez Rivarol, l’hebdo duquel  il prendra le contrôle. Nombre de ses
rédacteurs se barrent, lui reprochant un
putsch
.

Marine Le Pen obtient sa condamnation pour
diffamation.

Le père le qualifie de taliban hystérique.

En 2013, notre zig sera condamné en
personne, sans l’aide de quiconque, pour contestation de crimes contre
l’humanité.

Régulièrement condamné à quelques euros
d’amendes pour ses écrits antisémites et négationnistes, il ouvre, dès mai
2015, un compte Twitter où il multiplie les punchlines racistes.

Ça lui vaudra quelques menus désagréments :
une gifle assénée par un courageux avec mise en ligne de la vidéo de
l’agression.

Le mec, il a que des ennemis. Quand il est
interviewé, comme ici, c’est en qualité de représentant de l’antisémitisme
contemporain.

BTA, ces travailleurs acharnés, relèvent
tout ce qu’il écrit, listant ses saillies ordurières. Ses poussées virulentes.
En forme de crise d’herpès.

Grâce à nos amis de BTA, les choses
vont-elles reprendre leur juste place. Le verra-t-on à nouveau comparaître à la
XVIIe chambre, sur le banc laissé définitivement libre par Bensoussan, et y
être enfin empêché de nuire.

Ne déclara-t-il pas en décembre 2017 que
tant qu’on resterait conditionné par le verdict de Nuremberg et par la version
officielle et obligatoire de la Seconde Guerre mondiale imposée par des lois
liberticides, aucun redressement ne serait possible bla bla bla

Ne vola-t-il pas à la défense des Saddam
Hussein, Pinochet, Salazar, franco, Mussolini et Hitler, s’élevant contre la
diabolisation que nous en aurions fait, nous exhortant à penser par nous-mêmes et à juger sans passion, en toute objectivité,
les hommes, les actes, les régimes.

Ne confia-t-il pas, le 2 janvier 2018, comment
déjà, alors adolescent, il était fasciné
par ces magnifiques défilés en uniforme, ces régimes d’ordre, de hiérarchie et
de discipline, ces familles nombreuses, ces chefs charismatiques.

Pour notre homme, le monde se porterait tellement
mieux  sans entité sioniste. Sans Israël,
responsable de toutes les guerres au Proche-Orient depuis des décennies avec
ses centaines de milliers de morts.

Israël
delenda est
, conclut-il avant d’ajouter : Si Zemmour s’attaquait aux juifs et au judaïsme comme il s’attaque aux
musulmans et à l’islam, il y a bien longtemps qu’il n’aurait plus ses émissions
à la radio et à la télévision et ses 30 000€ mensuels.

Il atteint l’obscénité en s’accaparant Desproges.
S’en émancipant malhonnêtement : quand
on me dit que si les juifs allaient en si grand nombre à Auschwitz, c’est parce
que c’était gratuit, je pouffe.

L’individu affirme bien sûr que tous les
médecins sont juifs. Et ajoute : Enfin, pour le docteur Petiot, je suis pas
sûr. Le docteur Petiot est ce médecin parisien qui a réussi à démontrer en
1944  que les juifs étaient solubles dans
l’acide sulfurique.

Que donc l’on m’explique : Georges
Bensoussan fut dénoncé pour une catachrèse, et Jérôme Bourbon sévit encore.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here