La source de cet article se trouve sur ce site

Après  la Qatar National Bank, Neymar prête (aussi) son image à Altice. Le groupe de Patrick Drahi a annoncé ce mardi un partenariat avec la star brésilienne « pour toutes ses marques et tous ses territoires », précise un communiqué.

Neymar, attaquant au Paris Saint-Germain et capitaine de l’équipe du Brésil, a une fortune estimée de 90 millions de dollars. – CHRISTOPHE SAIDI/SIPA

Le groupe profite de cette occasion également pour renouveler son partenariat avec Cristiano Ronaldo. L’attaquant portugais de la Juventus de Turin est l’ambassadeur des marques du groupe depuis 2015.

« Deux des meilleurs joueurs de football au monde sont ainsi réunis pour la première fois autour des marques du groupe Altice », se félicite le groupe. « Neymar et Cristiano Ronaldo incarnent à merveille la vitesse de la fibre et la beauté du sport ». Les campagnes publicitaires seront bientôt disponibles en France, au Portugal, en Israël et en République dominicaine, notamment.

La maison-mère de SFR confirme sa volonté d’investir dans le sport, et tout particulièrement dans le foot. Au printemps 2017, Altice France a mis sur la table plus de 1 milliard d’euros pour acquérir les droits de diffusion de la Ligue des champions , la plus importante compétition européenne de football (entre clubs).

Ce rachat lui a d’ailleurs valu plusieurs « bad buzz », entre incidents techniques sur sa chaîne RMC Sport et match rediffusé gratuitement sur Facebook sans son accord.

Une fortune de 90 millions de dollars

Le communiqué ne précise pas combien la marque a déboursé pour s’offrir les services de Neymar Jr. L’attaquant du PSG est déjà à la tête d’une fortune de 90 millions de dollars,selon les estimations de « Forbes » .

En plus de son salaire mensuel brut au club parisien, estimé à plus de 3 millions d’euros, le joueur de 26 ans multiplie déjà les partenariats hors du terrain avec des sponsors mondiaux tels que Nike, Red Bull ou Gillette. La superstar du foot, suivie par près de 209 millions de personnes sur ses comptes Facebook, Twitter et Instagram, pourrait faire profiter le groupe de son aura sur les réseaux sociaux.

Les Echos

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here