La source de cet article se trouve sur ce site

FAIBLESSE ET NAÏVETÉ!
Hier, il y avait un cocktail à l’ambassade d’Iran à Paris.
Les chercheurs ont boycotté la réunion.
2 anciens ministres étaient présents. Comme des notables croisés dans une maison de tolérance.
Et l’ambassadeur ne cachait pas sa jubilation en les accueillant.

La faiblesse de l’occident nourrit le cynisme des mollahs et notre naïveté justifie leur hypocrisie

Ce cocktail était organisé à l’occasion du 41 ème anniversaire de la Révolution Iranienne.
Une fois de plus, Emmanuel Macron plus donneur de leçons que jamais, a envoyé un message aux dirigeants de la République islamique.  

Il évoque le cas des deux chercheurs français emprisonnées depuis 8 mois à Téhéran.
Le Président Rohani le jure:
82 millions d’iraniens ne font qu’un.
Une véritable litanie. Une leçon apprise par cœur.
Peut-être, faut-il le prendre au mot.
Et s’ils ne font qu’un, les tenir pour responsables de ce qui se passe dans leurs prisons.

Farida Adelkhah et Roland Marchal, jetés dans les geôles iraniennes

Farida Adelkhah et Roland Marchal

Farida Adelkhah et Roland Marchal ont été jetés dans les geôles iraniennes, voilà 252 jours, sous un prétexte ridicule, que nous serions bien en peine de rappeler.
Les experts appellent à la prudence, prétendant que “C’est un état dans l’état! C’est très irrationnel! On ne comprend pas tout.”
Mais en réalité, c’est tout à fait le contraire.

La prise d’otages est l’ADN du régime iranien

La prise d’otages est l’ADN du régime iranien. L’acte fondateur de la république islamique.
Qui a oublié l’ambassade américaine?
Avec ses manœuvres, l’Iran a chassé la France du Moyen-Orient.
Avec les otages, aujourd’hui, l’Iran tient l’Europe dans sa ligne de mire.
En mettant ses partisans dans la rue, le régime a répété sa sempiternelle rengaine:Contre l’Amérique, contre Israël.

Ça permet de faire oublier les réalités du quotidien:
-le prix des tomates, multiplié par 17 en 18 mois.
-les 1500 émeutiers tués en décembre.
-l’Airbus Ukrainien abattu en Janvier.
A la télévision, sur les images, les tchadors noirs ressortaient bien, sur le tapis blanc que formait la neige.
Triste spectacle pour un pays qui a les moyens de se moderniser, mais qui préfère rétrograder.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here