La source de cet article se trouve sur ce site

3 heures ! Le “grand débat”, sur C8, tant critiqué a finalement été une grande réussite.

On a vu de nouvelles personnes s’exprimer, clairement, sincèrement, qui nous ont fait partager leur détresse, sans animosité. Ils ne portaient pas tous des gilets jaunes mais ils parlaient tous comme des “gilets jaunes” ! Ils avaient les mêmes revendications.

Hanouna fut formidable dans ce rôle d’arbitre, plein de verve, maîtrisant parfaitement le débat, laissant chacun s’exprimer, sans le couper, pour obtenir d’eux des propositions de changement.

Marlène Schiappa, elle, fut aussi admirable. Souriante, sereine, concentrée, sa présence fut forte et acceptée du public. Elle a du tempérament. Elle a parlé d’une façon authentique, comme Hanouna, à des gens qui ne voulaient plus entendre parler de politique.

D’ailleurs, ces deux là, Hanouna-Schiappa, devraient continuer à animer des émissions dans ce style. Ce fut un duo de choc !La politique prendrait alors, un bon coup de jeune ! On ne fait plus de la politique comme dans les années 90. Après tout, Simone Veil, à son époque, est bien allée chez Christophe Dechavanne, alors pourquoi pas Schiappa chez Hanouna ? la La secrétaire d’Etat à l’Egalité entre les femmes et les hommes, s’est félicitée du succès de ce « grand débat » et des propositions qui en sont ressorties. Et elle a raison. Ce grand débat a accouché de plusieurs propositions. Zéro TVA sur les produits de première nécessité, peine plancher pour les fraudeurs fiscaux… Feutre en main à côté d’un tableau blanc, la secrétaire d’Etat à l’Egalité entre les femmes et les hommes a animé trois heures un débat à mi-chemin entre politique et divertissement, dont elle a passé la semaine à défendre le bien-fondé. Première idée – la plus plébiscitée de la soirée – d’une retraitée, d’un restaurateur ou encore d’un policier, mais aussi de nombreuses personnalités : la suppression de la TVA sur les produits de première nécessité.

Une proposition de Laetitia Dewalle, « gilet jaune » du Val-d’Oise habituée des médias. Ensuite peine plancher pour l’évasion fiscale, réexamen des niches fiscales, révision des « cycles horaires » de la police, crédit d’impôt pour la compétitivité et l’emploi (CICE) réservé aux TPE et PME, retour de l’ISF – d’avance exclu par Emmanuel Macron – et augmentation de 2 à 4 % du budget des hôpitaux : telles ont été les six autres idées retenues par les internautes et que Marlène Schiappa s’est engagée à relayer auprès de l’exécutif.

« On n’est pas des Bisounours. » Le ton est parfois monté, notamment lorsqu’a émergé l’idée d’un impôt sur la nationalité, sur le modèle de ce qui existe aux Etats-Unis. « On est dans un pays où on aime se plaindre », a lâché la secrétaire d’Etat, suscitant des « ouh » sonores dans l’assistance. « On ne peut pas prendre tout ce qui nous plaît ici et là. On n’est pas des Bisounours. »

Les téléspectateurs sont invités à prendre modèle sur ces discussions pour participer partout au grand débat, « au bar PMU » ou encore entre amis. « Dimanche, vous allez manger chez votre belle-mère, vous allez être huit, neuf autour de la table, bah c’est plus une engueulade, c’est un atelier du grand débat national », a-t-elle fait valoir.

La ministre a personnellement retenu l’idée d’une « brigade anti-discriminations », composée d’agents assermentés, que proposait une personne dans le public. « Oui, créons-la », lui a lancé Marlène Schiappa. Le prix plancher pour les matières premières agricoles, suggéré par un agriculteur qui ne veut plus « vendre à perte », a lui été salué par les internautes.

« On a réussi à faire quelque chose de formidable en termes de démocratie », s’est félicitée Marlène Schiappa en guise de conclusion. Oui, Baba Cyril Hanouna, faut encore inviter Marlène Schiappa ! Pas de rassrah du tout ! Que de la darkaaa! Bravo tous les deux !!

Alain Chouffan

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here