La source de cet article se trouve sur ce site

Le 11 novembre 2018, on célèbre le centenaire de la fin de la Première Guerre Mondiale.

14/18, l’enfer sur terre, des millions de morts, celle que je préfère chantait Brassens.

publicitÉ

Le Président des Etats-Unis était encore dans Air Force One qu’il se sentit obligé d’émettre un tweet en apprenant que le Président de la République française souhaitait que soit créée une armée européenne pour se défendre des ennemis dont les USA…

Donald Trump souligna qu’il valait mieux contribuer plus justement aux dépenses de l’OTAN qui protège la France à peu de frais.

L’Elysée, bien sûr, mit sur le compte d’une mauvaise construction de texte un sens pourtant évident en évoquant une « méprise ».

A cette occasion, des paroles d’une vieille chanson me sont revenues aux lèvres.

André Simon Mamou

PAROLES DE LA CHANSON LES RICAINS PAR MICHEL SARDOU

Auteurs: Michel Sardou
Compositeurs: Guy Magenta
Editeurs: Warner Chappell Music France

Si les Ricains n’étaient pas là
Vous seriez tous en Germanie
A parler de je ne sais quoi
A saluer je ne sais qui

Bien sûr les années ont passé
Les fusils ont changé de mains
Est-ce une raison pour oublier
Qu’un jour on en a eu besoin

Un gars venu de Géorgie
Qui se foutait pas mal de toi
Est v’nu mourir en Normandie
Un matin où tu n’y étais pas

Bien sûr les années ont passé
On est devenu des copains
A l’amicale du fusillé
On dit qu’ils sont tombés pour rien

Si les ricains n’étaient pas là
Vous seriez tous en Germany
A parler de je ne sais quoi

A saluer je ne sais quoi

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here