La source de cet article se trouve sur ce site

Tout spécialement aujourd’hui , je veux vous parler des vitraux de Chagall à la synagogue de l’hôpital Hadassah de Jérusalem.

« Tout le temps que je travaillais, j’ai senti ma mère et mon père regarder par-dessus mon épaule ; et derrière eux étaient présents les Juifs, les millions d’autres Juifs, disparus d’hier et d’un millier d’années » dit Chagall à la fin de ses travaux.

publicitÉ

Naftali – de Marc chagall

Lors de la cérémonie d’ouverture en 1962, il a ajouté :  » c’est mon modeste cadeau au peuple juif qui a toujours rêvé d’amour biblique, d’amitié et de paix parmi tous les peuples. C’est mon cadeau au peuple qui vivait ici il y a des milliers d’années parmi les autres peuples sémites « .

Un peu d’histoire :

La synagogue du Centre Médical Hadassah de l’Université Hébraïque à Jérusalem Ouest, a été inaugurée le 6 Février 1962.

Levy de Marc Chagall

Asher – Marc Chagall

Elle contient les douze magnifiques vitraux que Marc Chagall a créé et généreusement offert à l’hôpital Hadassah en ne faisant payer que le coût des matériaux, le travail des spécialistes de l’Atelier Simon de Reims et des frais relatifs aux travaux.

Quand il fut décidé de soumettre à Marc Chagall l’idée de peindre ces vitraux, une délégation partit de Jérusalem pour Paris afin de rencontrer le célèbre artiste Juif Français. Le grand violoniste Isaac Stern, se trouvait à bord de l’avion qui accompagnait la délégation et se joignit à leur cause.

Au cours des deux heures de cette remarquable visite, Mme Chagall révéla que son mari avait toujours espéré que le peuple Juif lui fasse signe.

Ce sera lui dit-on : « l’occasion d’œuvrer pour la postérité et de créer un lien indissoluble entre vous et le peuple Juif »

Au cours de ses trente dernières années, c’est la Bible qui lui avait inspiré ses œuvres maitresses et il disait qu’en tirant son inspiration de la Bible …

« Je sentais, en travaillant, mon père et ma mère qui regardaient par-dessus mon épaule, et derrière eux des millions de Juifs »

Il fallut deux ans à Chagall pour concevoir, mettre au point et exécuter les douze vitraux qui devaient former le chapiteau de la synagogue et qui symbolisent les douze fils de Jacob d’où sortirent les douze tribus d’Israël.

Source : israelguidenicolesamuel.
Nicole Samuel : Les petites anecdotes d’une guide touristique en Israël

Chers amis lecteurs,

Voilà déjà 5 ans que nous sommes là, pour vous donner la meilleure information : culturellement ouverte, politiquement variée, axée sur Israël et la communauté, mais attentive à la politique nationale et internationale. Oui mais, malgré tous nos efforts, malgré notre volonté forcenée de rester avec vous, nous nous essoufflons financièrement, et nous avons besoin de vous pour continuer. Alors si vous voulez nous aider, rien de plus simple : un clic sur « Faire un don », et d’avance MERCI à vous.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here