La source de cet article se trouve sur ce site

Une quinzaine de rabbins d’Europe et d’Israël, membres de la Conférence des Rabbins européens, ont effectué une visite en Tunisie, répondant à l’invitation du gouvernement de Tunis.

Un correspondant d’Aroutz Sheva a participé à ce voyage et en a fait le compte-rendu, indiquant qu’ils ont fait le déplacement pour encourager le dialogue entre Juifs et Musulmans en Europe et également pour apporter leur soutien à la communauté juive locale. Ils étaient accompagnés dans leurs déplacements par le grand rabbin de Tunisie, Rav Haïm Bitan.

Le voyage de cette délégation s’inscrit dans le cadre des efforts déployés par les rabbins d’Europe en vue d’empêcher la promulgation de lois antisémites ou antireligieuses qui portent atteinte également aux millions de Musulmans vivant dans le Vieux Continent.

Aroutz Sheva précise encore que cette visite a été rendue possible grâce aux relations établies entre le président de la CER, Rav Pinchas Goldschmidt, qui est également le grand rabbin de Moscou, et l’ambassadeur de Tunisie à Moscou. Le Rav Goldschmidt a expliqué que ‘tout Etat arabe prônant un islam modéré et luttant contre l’extrémisme était un associé potentiel pour la préservation d’une Europe plus sûre’.

Le ministère tunisien du Tourisme leur a réservé un accueil royal. Tous leurs déplacements se sont déroulés sous escorte policière, en coordination avec les forces de sécurité du pays.

La délégation rabbinique s’est rendue en premier lieu dans l’île de Djerba où la population juive est très religieuse. Alors que les rabbins déambulaient dans les rues, des habitants sont venus à leur rencontre, leur souhaitant la bienvenue en leur offrant des rafraîchissements.

Ils sont allés ensuite au Talmud Tora où des enfants étaient en train d’étudier sous la direction de leur maître puis à l’école de filles Kanefei Yona. Pour l’office de Minh’a, ils se sont retrouvés à l’ancienne synagogue de la Ghriba, reconstruite il y a une dizaine d’années.

Avant Shabbat, les rabbins ont découvert une très belle tradition ancestrale observée à Djerba depuis l’époque du Talmud : chaque famille apporte sa casserole de ‘H’amin’ sur la place du village et la met dans un four. Puis, une demi-heure avant l’allumage des bougies, le rabbin de l’île monte sur le toit de sa maison et sonne du Choffar pour annoncer l’arrivée de la Reine Shabbat.

Pendant la journée de Shabbat, ils ont tenu des débats sur le thème : ‘Entre Israël et la diaspora’, dont le modérateur était le rabbin Moshé Friedman. Samedi soir, ils ont rencontré le ministre tunisien des Affaires religieuses qui a tenu à leur dire : « La Tunisie est un pays qui respecte les religions », ajoutant que ‘le peuple tunisien vivait en bonne entente avec les Juifs’.

Le lendemain, dimanche, les rabbins sont allés à Tunis et ont visité la Grande Synagogue de la ville qui contient de très anciens Sifré Tora. Dans l’après-midi, ils se sont rendus au cimetière juif pour prier sur la tombe de grands Rabbanim.

La délégation a également rencontré des représentants officiels du gouvernement tunisien. Elle leur aurait alors remis une lettre de Rabbanim d’Israël adressée au président tunisien. Dans la missive, ces derniers rappellent l’importance de la communauté juive locale et remercient le gouvernement tunisien qui la traite avec bienveillance et respecte sa liberté de culte. Ils se disent ensuite convaincus que ce gouvernement ‘continuera comme par le passé à préserver les institutions juives, les synagogues et les cimetières ainsi que la sécurité de ses membres’.

Plus tard, le Rabbin Goldschmidt a pris la parole devant des centaines de Musulmans. Il leur a notamment déclaré : « Les Musulmans sont nos partenaires dans la lutte contre le terrorisme islamique, l’extrémisme musulman, et l’antisémitisme institutionnalisé en Europe. Et nous luttons ensemble contre une législation antireligieuse en Europe ».

Claire Dana-Picard  chiourim.com

Chers amis lecteurs,

Voilà déjà 5 ans que nous sommes là, pour vous donner la meilleure information : culturellement ouverte, politiquement variée, axée sur Israël et la communauté, mais attentive à la politique nationale et internationale. Oui mais, malgré tous nos efforts, malgré notre volonté forcenée de rester avec vous, nous nous essoufflons financièrement, et nous avons besoin de vous pour continuer. Alors si vous voulez nous aider, rien de plus simple : un clic sur « Faire un don », et d’avance MERCI à vous.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. Apprenez comment les données de vos commentaires sont utilisées.