Aide internationale, les chiffres-clés 2018

LES + VUS CHEZ LES PRO

Les Palestiniens de la Cisjordanie et de Gaza sont parmi les plus importants bénéficiaires d’aide internationale par habitant dans le monde. 2,5 millions de personnes nécessitent une aide humanitaire en Palestine.

En 2016, 1,146 milliard de dollars d’assistance humanitaire a été affecté au Territoire palestinien occupé, 4e bénéficiaire dans le monde.

En 2018, les Nations unies ont lancé un appel de 539 millions de dollars pour répondre aux besoins humanitaires en Palestine.


Union européenne (UE)

La Commission européenne a alloué 20 millions d’euros de fonds humanitaires à la Palestine en 2017, dont :
-  4,9 millions € aux familles de zone C et de Jérusalem-Est afin de financer une assistance juridique, une réponse d’urgence aux démolitions et expulsions ainsi qu’une aide matérielle pour les services essentiels.
-  13,5 millions €ont été alloués en 2017 à des programmes destinés à lutter contre la pauvreté et l’aggravation des conditions de vie des populations touchées par le blocus terrestre, aérien et maritime israélien dans la bande de Gaza (aide au logement, soins de santé, services d’eau et d’assainissement, préparation aux catastrophes et des activités de protection, aide alimentaire).

En outre, 800 000€ ont été débloqués en 2017 pour soutenir l’éducation et la protection des enfants, et 800 000€ supplémentaires pour financer des activités de coordination humanitaire.

L’UE est le plus grand fournisseur d’aide au développement du Territoire palestinien, et le deuxième contributeur au budget de l’UNRWA avec 136 751 943 de dollars versés par la Commission européenne en 2015.

Depuis 2000, la Commission européenne a fourni plus de 700 millions € d’aide humanitaire pour contribuer à satisfaire les besoins fondamentaux de la population palestinienne.


France

La France a consacré à la Palestine, son premier bénéficiaire en aide humanitaire, une aide de 40 millions d’euros en 2015 (plus de 500 millions d’euros sur la période 2008-2017) répartis ainsi :
-  Une aide budgétaire directe de 16 millions € à l’Autorité palestinienne pour la consolidation des institutions du futur Etat palestinien et le paiement des fonctionnaires ;
-  une coopération mise en œuvre par l’Agence française de développement (AFD) de 11 millions d’euros dont 6 millions d’euros alloués au programme de développement municipal visant à organiser le financement des investissements des collectivités palestiniennes ; 5 millions d’euros alloués au projet de « développement local en zone C » ayant pour objectif de soutenir les populations fragilisées en leur permettant d’œuvrer de façon autonome à l’amélioration de leurs conditions de vie.
-  une aide humanitaire et aux réfugiés (via l’Office de secours et de travaux des Nations unies pour les réfugiés de Palestine dans le Proche-Orient – UNRWA) de 6,4 millions d’euros ;
-  une action portée par le service de coopération et d’action culturelle du consulat général de France à Jérusalem, d’un montant de 2,5 millions d’euros.


Organisations internationales et ONG

L’UNRWA (l’Office de secours et de travaux des Nations unies pour les réfugiés de Palestine dans le Proche-Orient) a reçu en 2017 de la part des Etats donateurs 1 121 228 375 dollars.

En janvier 2018, le gouvernement de Donald Trump a divisé par 2 l’aide financière des Etats-Unis qu’il prévoyait de fournir à l’UNRWA (la plus importante). Elle a donc lancé pour 2018 un appel urgent s’élevant à 398 806 944 dollars. L’organisation a néanmoins aujourd’hui un déficit de 217 millions de dollars, le plus important de son histoire. Ces difficultés financières risquent de mettre un terme à de nombreux emplois et activités.

En 2017, l’OCHA (le Bureau de la coordination des affaires humanitaires) a fourni une aide humanitaire au Territoire palestinien occupé s’élevant à 159,7 millions de dollars. A la mi-2018, elle a versé 104,6 millions de dollars (sur un besoin de 539,7 millions au total sur l’année 2018).


États-Unis

Depuis 2008, les Etats-Unis allouent en moyenne 400 millionsde dollars d’aide par an à l’Autorité palestinienne. Ils étaient également les premiers contributeurs au budget de l’UNRWA jusque 2017.

Depuis 2016 les fonds alloués à la Palestine sont en baisse, avec en 2018 une aide de250 millions de dollars prévue.

Sources :
Commission européenne

Congressional Research Service

Development Initiatives

ECHO (European Commission Humanitarian Aid and Civil Protection Department)

Ministère français des Affaires étrangères

OCHA (Office for the Coordination of Humanitarian Affairs)

UNRWA (United Nations Relief and Works Agency for Palestine Refugees)

CES ARTICLES PEUVENT VOUS INTÉRESSER ARTICLES POPULAIRES

ARTICLES CONNEXES

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

POPULAIRE CETTE SEMAINE

Rejoignez nous sur Facebook