Bahrein déjoue un attentat d’agents pro-iraniens

Les responsables affirment que le complot terroriste devait être une riposte à l’élimination, par les Américains, de Qassem Soleimani en janvier ; des jihadistes arrêtés, des armes retrouvées; quelque 7.000 Marins servent dans des bases américaines à Bahreïn

Presse associée|

Publié le: 20.09.20, 21:23

Bahreïn a mis fin à un complot de jihadistes soutenus par l’Iran pour lancer des attaques contre des diplomates et des étrangers dans la nation insulaire qui abrite la 5e flotte de la marine américaine, quelques jours à peine après la normalisation des relations avec Israël, a rapporté dimanche la télévision d’État saoudienne.

 

Les responsables du gouvernement bahreïni, qui prétendent régulièrement démanteler des complots menés par des jihadistes soutenus par l’Iran, n’ont pas immédiatement répondu à une demande de commentaires.

Un policier de Bahreïn à Manama en 2014

Un policier de Bahreïn à Manama en 2014

( Photo: AP )

Le reportage de la télévision d’État saoudienne a diffusé des images de ce qui semblait être une descente de la police dans une maison avec un passage caché. Les images montraient des fusils d’assaut et des explosifs, apparemment saisis lors du raid.

Un journaliste de la télévision d’État saoudienne a déclaré que ceux qui planifiaient les attaques voulaient les mener pour se venger de l’élimination par les Américains du général iranien Qassem Soleimani en janvier lors d’une frappe de drone à Bagdad.

Certains jihadistes ont été arrêtés, tandis que d’autres seraient en Iran, selon le reportage de la télévision d’État saoudienne.

Les médias d’État iraniens ont reconnu les informations faisant état des arrestations à Bahreïn, mais aucun responsable ne les a commentées.

Bahreïn abrite la 5e flotte, qui patrouille sur les voies navigables du Moyen-Orient. Les responsables se sont inquiétés dans le passé que les marins et les Marines attachés à la base de Manama puissent être visés, ainsi que d’autres qui composent les 7 000 soldats américains stationnés là-bas. La Commandante Rebecca Rebarich, porte-parole de la 5e flotte, a refusé de commenter et a adressé des questions au gouvernement bahreïni.

Un transporteur américain dans le Golfe

Un transporteur américain dans le Golfe

( Photo: Twitter )

Bahreïn, un royaume insulaire au large des côtes de l’Arabie saoudite, a normalisé la semaine dernière ses relations avec Israël aux côtés des Émirats arabes unis. Le reportage de la télévision d’État saoudienne ne l’a pas mentionné.

La majorité chiite de Bahreïn a longtemps accusé ses dirigeants sunnites de les traiter comme des citoyens de seconde zone. Ils se sont joints aux militants en faveur de la démocratie pour réclamer plus de libertés politiques en 2011, alors que les manifestations du printemps arabe balayaient le Moyen-Orient au sens large. Les troupes saoudiennes et émiraties ont finalement contribué à réprimer violemment les manifestations.

Manifestations anti-gouvernementales à Bahreïn en 2011 dans le cadre du printemps arabe

Manifestations anti-gouvernementales à Bahreïn en 2011 dans le cadre du printemps arabe

( Photo: AP )

Bahreïn a promis un changement après les manifestations. Mais depuis avril 2016, l’île s’est engagée dans une nouvelle répression de la dissidence, annulant les réformes qui empêchaient les civils d’être jugés par les tribunaux militaires.

Le gouvernement a fermé des partis politiques, arrêté des militants politiques et contraint d’autres à l’exil. Des « groupes militants ont lancé de petites attaques sporadiques au milieu de cette répression ».

ynetnews.com

SourceJFORUM.FR

ARTICLES POPULAIRES

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Populaire cette semaine

Derniers Commentaires

SourceJFORUM.FR