Bennett met fin à son gouvernement

112

Les élections en Israël sont avancées

Bennett et Lapid ont conclu ce soir que l’élection de la Knesset sera avancée et que la rotation prendra effet dans quelques jours.

Drame politique,

Après deux mois et demi de bouleversements qui ont commencé avec le départ de Silman : le Premier ministre Bennett et le vice-premier ministre Lapid ont annoncé que les « tentatives de stabilisation » de leur gouvernement en désintégration ont été épuisées, et ont convenu de dissoudre la Knesset la semaine prochaine, selon une allocution faite par Lapid  à 20h00. Les deux feront une déclaration spéciale.

Bouleversement politique :

Le Premier ministre Naftali Bennett et le vice- Premier ministre Yair Lapid ont annoncé ce soir (lundi) la tenue d’élections anticipées à la Knesset. Dans une déclaration commune, les deux ont déclaré que la rotation entre eux prendra effet après l’approbation du projet de loi visant à dissoudre la Knesset la semaine prochaine . Cela signifie que Lapid deviendra Premier ministre. Bennett et Lapid ont annoncé qu’ils publieraient une déclaration spéciale sur les élections anticipées à 20h00. On ne sait pas pour le moment quelle sera la date exacte de l’élection , qui sera la cinquième en quatre ans . Mais elle pourrait avoir lieu en octobre prochain.

Guidéon Sarre a déclaré que « Le but  est d’empêcher Netanyahu de revenir au pouvoir. »

L’opposition se réjouit : « Nous sommes heureux de les avoir licenciés !

Selon l’annonce des deux, la décision a été prise après « que les tentatives de stabilisation de la coalition aient été épuisées » . Après plus de deux mois de troubles qui ont commencé avec l’annonce de la démission en avril de la présidente de la coalition Edith Silman. la rotation a été approuvée de manière ordonnée « , a-t-on rapporté. Il a également été rapporté que Bennett avait commencé à parler aux dirigeants des différents partis de la coalition.

Bien que la déclaration des deux ait été faite et que Bennett et Lapid étaient d’accord sur la décision ensemble, Ynet a appris que la personne qui l’avait réellement prise était Bennett seul. Le président de la droite a pris la décision ces derniers jours après s’être rendu compte qu’il n’y avait aucun moyen d’étendre les lois de la Judée-Samarie – autre que la dissolution de la Knesset – et craignait un véritable chaos lorsque les lois en question auraient expiré à la fin du mois. Bennett a pris la décision de ne pas « s’accrocher à son siège » et a appelé Lapid à une réunion où il l’a informé de sa décision définitive.

Plus tard dans l’après-midi, il a convoqué les dirigeants des partis de coalition : Lapid, Benny Ganz, Merv Michaeli, Nitzan Horowitz et Mansur Abbas. Il leur a dit, « la façon dont vous fonctionnez ne tourne pas rond, et vous ne vous additionnez pas pas. L’égo de chacun semble prévaloir, Jidya Rinawi-Zuabi, Nir Orbach. Cela ne fonctionne pas », se référant aux éléments rebelles de la coalition. Abbas lui a demandé : « Et si nous résolvons le problème de Ghanaim? » Le reste des dirigeants du parti ont dit qu’ils travailleraient pour résoudre la rébellion Rinawi-Zuabi. Mais Bennet a insisté : « Ils ne convergent pas vers le même objectif. Même avec Auerbach, ça ne sent pas bon. Le président d’Israël Beiténou, Avigdor Lieberman, et le nouveau président de Tikva Hadasha, Gideon Saar, n’ont pas participé à la réunion.

Le président de « Tikva Hadasha », le ministre de la Justice Gideon Saar, a déclaré : « Comme je l’avais prévenu, l’irresponsabilité de certains membres de la Knesset au sein de la coalition a conduit à ce résultat inévitable. L’objectif des prochaines élections est clair, empêcher Netanyahu de revenir au pouvoir et qu’il n’asservisse pas l’État à ses intérêts personnels. »

Le ministre de la Défense et président de Blanc Bleu, Benny Ganz, a tweeté : « Nous signons ce soir, malheureusement, le chapitre du changement de ce gouvernement. Un gouvernement qui en une année d’exercice a fait beaucoup pour la société israélienne, la sécurité et sa force et continuera à agir pour elle, même pendant la période de transition. En ce moment précis, je remercie le Premier ministre Naftali Bennet d’avoir fait des efforts importants pour diriger le pays, et je souhaite que le ministre des Affaires étrangères Yair Lapid soit bientôt élu Premier ministre. Les élections et les périodes d’instabilité ne sont pas une bonne chose – mais nous y irons déterminés à accorder la priorité à Israël et à ses citoyens. »

Le président du Meretz, le ministre de la Santé Nitzan Horowitz a affirmé que « ce gouvernement a réussi au-delà des attentes. » Il a écrit : « C’est un gouvernement historique qui a sauvé la démocratie israélienne. Je suis fier de notre rôle. Nous avons fait un gros effort pour le maintenir. Ses réalisations resteront dans les mémoires pendant de nombreuses années. Le Meretz continuera à travailler pour la société israélienne, et nous nous battrons lors des prochaines élections pour nos valeurs et notre vision. Soyez fort et courageux ».

Le président du Shas, Aryeh Deri, a salué les élections anticipées lorsqu’il a écrit sur Twitter « Le peuple d’Israël est vivant ! » Et joint une photo sur laquelle était écrit « État juif ».

Le président du judaïsme de la Torah, Moshe Gafni, a écrit : « Nous avons éduqué nos enfants, les avons soutenus pour atteindre cette époque. » Le président du parti « Sionisme religieux », Bezalel Smutrich, a écrit : le peuple d’Israël est vivant. Il y aura plus d’aides, plus d’impôts. Et bientôt, avec l’aide de Dieu, un juif, un sioniste  dirigera une vraie nation d’Israël.

La dissolution de la Knesset est le résultat d’une crise qui a débuté il y a près de trois mois, avec la démission de la députée Edith Silman , membre du parti de Bennett, et la perte de la majorité du gouvernement à la Knesset. Il y a un mois, la députée Jida Rinawi -Zoabi (Meretz) a annoncé sa démission de la coalition, faisant du gouvernement un gouvernement minoritaire. Bien que Rinawi-Zoabi ait annoncé plus tard son retour dans la coalition, elle a déclaré plus tard que les accords avec Ra’am avaient été violés et qu’elle voterait à nouveau contre le gouvernement sur des projets de loi. Le député Mazen Ghanaim de la liste commune a également commencé à voter contre la position de la coalition.

Il y a trois semaines, la crise s’est aggravée lorsque le ministre de la Justice, Gideon Saar, a mis en garde contre le report de l’approbation de la loi sur la réglementation de la Judée et de la Samarie et a averti que son vote serait un test pour la coalition autour de la question « si la coalition veut continuer ou non ».  » Dans ce contexte, le député Nir Orbach du parti de droite a également annoncé qu’il ne se considérait plus comme membre de la coalition et qu’il cesserait de voter avec elle à la Knesset.

Ce gouvernement était voué à l’échec. Il était composé d’intérêts contraires. L’alliance de l’eau et du feu c’est la destruction ou de l’un ou de l’autre.

JForum

SourceJFORUM.FR

1 COMMENTAIRE

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici