Biden s’est-il tiré une balle dans le pied ou dans la tête

Vues:

Date:

« Ne faites pas de mal à Israël. » L’indignation des organisations juives à propos de Biden – et l’attaque de Trump.

Le président Joe Biden a menacé de ne pas envoyer de bombes et d’obus à Israël, et a également mis en colère la gauche démocratique et la communauté juive américaine, ainsi que les organisations qui soutiennent sa campagne : « Il est dangereux de remettre en question le pouvoir de l’alliance américano-israélienne. » Le Hamas détient les otages américains, et Joe se tient à ses côtés.

Au-delà d’une décision qui ne sera peut-être pas mise à exécution, le message qu’a passé Biden est catastrophique. Après la désertion en Afghanistan, voilà que l’Amérique de Biden, semble abandonner Israël en pleine guerre contre le Hamas des frères musulmans, allié de l’Iran, du Hezbollah et de toute la nébuleuse terroriste islamique. L’Amérique serait moins fiable que la Russie de Poutine, qui n’a jamais abandonné son allié syrien ni aucun de ses alliés, et uniquement parce que des groupuscules antisémites veulent faire régner leur loi dans quelques campus. Si pour quelques milliers d’étudiants attardés, l’Amérique recule, en lâchant un de ses alliés les plus fidèles, à qui elle doit des innovations militaires déterminantes, c’est que le pouvoir n’est plus à la Maison-Blanche, mais simplement dans la rue. La question est à présent de savoir si la confiance en l’Amérique est à tout jamais mise en cause, et Biden se sera tiré une balle dans la tête, ou si ce n’est qu’un épisode tragique et passager alors il ne se sera tiré qu’une balle dans le pied.

Une critique importante de la gauche démocratique et des juifs américains suite à la menace du président Joe Biden, qui ne fournirait pas de bombes et d’obus à Israël s’il lançait une opération à grande échelle à Rafah se fait jour. De grandes organisations juives influentes ont publié jeudi des déclarations contre cette décision sans précédent, alors que l’ancien président Donald Trump, qui brigue un autre mandat contre Biden, a également publié sa propre position ferme.

Ted Deutsch, directeur exécutif du Comité juif américain (AJC) et ancien membre démocrate de la Chambre des représentants, a écrit que « le Hamas a commencé ce conflit. Le Hamas refuse mois après mois d’accepter les offres de libération des personnes enlevées et de suspension des combats. C’est le Hamas qui continue de mettre en danger la vie des Israéliens et des Palestiniens. Le président Biden ne devrait pas prendre de mesures susceptibles de saper la capacité d’Israël à empêcher le Hamas de l’attaquer à plusieurs reprises.

Les États-Unis savent que vaincre le Hamas est essentiel à la sécurité à long terme d’Israël et à la lutte contre la menace mondiale posée par le régime iranien et ses mandataires. » « La semaine dernière, le Hamas a volé de l’aide humanitaire aux Palestiniens et tiré des roquettes de Rafah vers une zone humanitaire, tué quatre Israéliens et empêché l’aide d’entrer dans Gaza. Des milliers de terroristes du Hamas sont toujours à Rafah, et Israël doit être en mesure d’empêcher que le 7 octobre ne se reproduise. « Il est essentiel de protéger les civils pendant un conflit, et nous encourageons les États-Unis à continuer de travailler avec Israël pour assurer la sécurité des civils. »

La majorité démocratique d’Israël (DMFI), qui soutient et finance la campagne présidentielle de Biden, a déclaré : « Nous sommes reconnaissants pour le soutien sans précédent du président Biden à Israël et à sa sécurité. Le président a montré son soutien en parole et en l’action, y compris l’approbation de plus de 100 livraisons d’armes à Israël pendant une guerre déclenchée par le Hamas. « Nous sommes toutefois très préoccupés par la décision du gouvernement d’arrêter les armes maintenant et par la menace d’imposer d’autres restrictions. Une alliance solide des États-Unis et d’Israël, comme celle que le président Biden a créée, joue un rôle central dans la prévention de plus de guerre et rend possible la voie de la paix. Il est dangereux de remettre en question le pouvoir de l’alliance. »

Ces annonces inhabituelles ont été faites par des gens qui ont soutenu Biden jusqu’à présent. L’AJC est l’une des organisations juives les plus importantes et les plus puissantes des États-Unis, et Deutsch est considéré comme un facteur influent dans le Parti démocrate, qui est également proche de Biden. Par le passé, le président l’a nommé à plusieurs postes, notamment au Comité de commémoration de la Shoah de la Maison-Blanche. Dans le même temps, le DMFI a investi beaucoup d’argent dans la campagne présidentielle précédente et actuelle de Biden, et dans leur annonce – avec les compliments du président – ils ont exprimé une opinion ferme contre la décision.

Le lobby pro-israélien AIPAC s’est joint aux appels, affirmant qu’« il est dangereux et contraire aux intérêts américains d’empêcher notre allié d’avoir les armes dont il a besoin pour retirer le Hamas du pouvoir et l’empêcher d’attaquer à nouveau Israël ». « Le Congrès a récemment approuvé, avec une large majorité, l’aide à Israël. « Maintenant, il devrait envoyer un message clair à l’administration Biden que l’Amérique doit continuer à soutenir Israël et à fournir ce dont elle a besoin pour vaincre cette armée terroriste. »

Une autre réaction inhabituelle a été celle de l’Union des communautés juives orthodoxes d’Amérique, la plus grande organisation juive orthodoxe du pays. Nathan Diamant, directeur principal des politiques publiques de l’Union et démocrate, qui occupe plusieurs postes de conseiller et de groupe de travail à la Maison-Blanche, a écrit : « Hier, j’ai félicité le président pour son discours dans lequel il a souligné que le Hamas avait commencé la guerre. Mais la menace d’empêcher les armes d’Israël trahit cette vérité. Cela mine la capacité d’Israël à vaincre le Hamas et donne au Hamas un moyen de pression et l’espoir de survivre. »
L’ancien président Donald Trump s’est joint aux critiques comme d’habitude, attaquant Biden : « Le Hamas a assassiné des milliers de civils innocents, y compris des bébés, et détient des otages américains, s’ils sont en vie. Mais Joe, corrompu, se tient aux côtés de ces terroristes tout comme il se tient aux côtés de la foule radicale qui s’empare de nos campus. »
Trump a déclaré que Biden a agi de cette manière « parce que ses donateurs financent ces radicaux », et que le président était « faible, corrompu et conduisant le monde directement à la Troisième Guerre mondiale. » « Tout comme la guerre en Ukraine, la guerre en Israël n’aurait pas eu lieu si j’avais été encore à la Maison-Blanche, mais je serai bientôt de retour et j’exigerai une fois de plus – la paix par la force.

JForum.fr & YNET

La rédaction de JForum, retirera d’office tout commentaire antisémite, raciste, diffamatoire ou injurieux, ou qui contrevient à la morale juive.

La source de cet article se trouve sur ce site

6 Commentaires

  1. Le monde entier voit bien que ce type a perdu complètement la tête, il est sénile, on peut pas compter sur un allié qui change de ton toutes les heures. Un coup oui un coup non et l’Amérique n’est plus sûre maintenant comme alliée

  2. Les pressions sur les alliés ne doivent pas être révélées sauf si elles servent les ennemis des alliés. Biden Obama et blinken jouent un jeu malsain et dangereux pour Israel et les Juifs.

  3. Quand Biden et toute sa clique n’aura plus de « pied à terre » au moyen orient, comment fera t il devant plusieurs milliards de musulmans islamistes ? On peut craindre (Biden) d’avoir les États Unis du moyen orient ?

  4. LES ISRAELIENS ONT LA MEMOIRE TRES COURTE. ILS ONT OUBLIE QUE CE BIDON A DEJA MENACER ISRAEL DE LUI COUPER LES AIDES LORSQU’IL ETAIT SENATEUR ET MENAHEM BEGIN LUI AVAIT REPONDU COMME UN HOMME D’HONNEUR DOIT REPONDRE, MENAHEM GEGIN AVAIT DIT A CE BIDON QUE C’EST FINI LE TEMPS DU JUIFS QUI TREMBLAIT ET LES GENOUX QUI S’ENTRECHOQUE ( OU UN TRUC COMME CA, ) ET IL A DIT QUE CE BIDON QU’ISREAL VIVRA AVEC OU SANS L’AIDE DES AMERICAINS ET JE SUIS HEUREUX DE VOIR QUE BIBI PARLE DE LA MEME MANIERE QUE MENAHEM BEGIN

  5. Bien sûr qu’Israel vivra, il est difficile de penser autrement. En attendant Israel passe par des moments difficiles’ aux prises même avec ses alliés. Israel est dans la survie, mais capable de se subvenir à lui même. L’Amerique joue un double jeu vis à vis du monde entier. Nous n’avons pas à nous inquiéter. 10 millions d’habitants, 10 millions d’occasions de donner au monde entier la preuve qu’Israel est là et bien là.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

PARTAGER:

spot_imgspot_img