Chiffres « effroyables » au Royaume-Uni, confinement à Pékin… Le point sur la pandémie

Le pic de contaminations est passé au Royaume-Uni, après une puissante vague due à la nouvelle souche virulente détectée la première fois sur son territoire. Mais la tension hospitalière demeure importante. Le pays a donc enregistré mercredi 1 820 décès supplémentaires, un nouveau record quotidien qui porte à 93 290 morts son bilan de la pandémie, le plus lourd en Europe. 

Jugeant ces chiffres « effroyables », le Premier ministre Boris Johnson a averti : « cela va continuer car ce à quoi nous assistons est le résultat du nouveau variant ». 

Ce dernier continue de se répandre à travers le monde. Il a été détecté dans au moins 60 pays et territoires, soit 10 de plus qu’au 12 janvier, selon l’OMS. Le variant sud-africain, lui aussi beaucoup plus contagieux que le virus SARS-CoV-2 originel, se diffuse plus lentement. Il est présent dans 23 pays et territoires, soit trois de plus. 

Offre limitée. 2 mois pour 1€ sans engagement

Je m’abonne

  • Confinement à Pékin et à Shanghaï

Pékin a annoncé le confinement strict de cinq quartiers de la banlieue sud de la capitale chinoise, qui compte 21 millions d’habitants, après la découverte du variant britannique parmi une poignée de cas de contamination. Ces cas « n’ont pas de corrélation génétique avec des cas d’origine locale ou importés signalés auparavant », a déclaré devant la presse la directrice adjointe des services sanitaires de Pékin, Pang Xinghuo. 

Un quartier résidentiel du centre de Shanghai était aussi en cours d’évacuation ce jeudi après la découverte d’au moins trois cas de Covid-19, les premiers signalés dans la gigantesque métropole chinoise depuis début novembre. 

A noter que la Chine a également annoncé, jeudi, la suspension pour deux semaines des vols d’Air France entre Paris et Tianjin, près de Pékin, à la suite de la découverte de cinq cas de Covid-19 à l’arrivée d’un vol en provenance de la capitale française. Cette suspension est applicable à compter du 25 janvier, a annoncé dans un communiqué l’Administration chinoise de l’aviation civile (CAAC). 

  • « Sombre hiver » aux Etats-Unis

Le bilan des morts du Covid-19 aux Etats-Unis a atteint mercredi les 405 400, dépassant celui des soldats américains tués pendant la Seconde Guerre mondiale, selon le comptage de l’université Johns-Hopkins qui fait référence. 

Le nouveau président Joe Biden, investi mercredi, a prévenu que les Etats-Unis allaient entrer dans « la phase la plus dure et la plus mortelle » de la pandémie. Il a appelé les Américains à mettre de côté leurs différences pour faire face à ce « sombre hiver ». 

Joe Biden a ordonné le retour des Etats-Unis au sein de l’Organisation mondiale de la Santé (OMS), après le retrait décidé par Donald Trump en 2020. 

  • Japon : pas de « plan B » pour les JO

Le président du Comité international olympique (CIO), Thomas Bach, s’est déclaré convaincu ce jeudi que les Jeux olympiques de Tokyo se tiendraient cet été, ajoutant qu’il « n’y (avait) pas de plan B ». 

« Nous n’avons à cet instant aucune raison de croire que les Jeux olympiques à Tokyo ne s’ouvriront pas le 23 juillet dans le stade olympique à Tokyo », a dit M. Bach dans un entretien à l’agence japonaise Kyodo, à six mois des JO. « C’est pourquoi il n’y a pas de plan B et c’est pourquoi nous sommes totalement engagés à faire de ces Jeux (des Jeux) sûrs et réussis ». 

  • Portugal : nouveaux records quotidiens

Les contaminations ont bondi de près de 50% et les décès quotidiens ont atteint un nouveau pic au Portugal, où le variant britannique progresse: le pays a enregistré mercredi 14 647 nouveaux cas (contre 10 455 mardi) et 219 morts. 

  • Statu-quo en France

La France a choisi de maintenir les restrictions en place pour freiner l’épidémie, au grand dam des stations de ski, qui ne rouvriront pas le 1er février, ou des étudiants, descendus dans la rue pour protester contre leurs conditions de vie.  

  • En Inde, un incendie touche le fabricant de vaccins Serum Institute of India

Un incendie s’est déclaré ce jeudi au Serum Institute of India, le plus grand fabricant de vaccins au monde, selon des images de la télévision locale, mais les médias ont précisé que la production de vaccins contre le Covid-19 n’était pas affectée. 

Les chaînes de télévision indiennes montraient un énorme nuage de fumée grise au-dessus du site de Serum Institute of India, à Pune (ouest) où sont produites actuellement des millions de doses du vaccin contre le coronavirus Covishield, développé par AstraZeneca et l’Université d’Oxford. 

Toutefois, selon les chaînes, l’incendie s’est déclaré sur un site en construction à l’écart des installations de production des vaccins. La production n’en sera pas affectée. 

  • Vaccins : plus de 50 millions de doses administrées

Au moins 51,28 millions de doses de vaccins anti Covid-19 ont été administrées dans le monde, selon un comptage réalisé par l’AFP à partir de sources officielles, mercredi. 

Israël est le pays le plus en avance puisque plus d’un quart de sa population a déjà reçu au moins une dose, soit 2,3 millions de personnes. 

En volume, les Etats-Unis font la course en tête (15,7 millions de doses administrées), devant la Chine (plus de 15 millions) et le Royaume-Uni (4,7 millions). 

  • Panama et Equateur : premières doses

Le Panama a commencé à vacciner des soignants dans des hôpitaux, après avoir reçu mercredi les premières doses du vaccin Pfizer/BioNTech contre le Covid-19, un lot beaucoup moins important qu’attendu qui soulagera toutefois ce pays frappé du plus grand nombre de contaminations en Amérique centrale. 

L’Equateur a annoncé avoir reçu mercredi les premières 8 000 doses de vaccin contre le Covid-19: il s’agit du deuxième pays sud-américain, après le Chili, à recourir au produit du groupe américain Pfizer et du laboratoire allemand BioNTech. 

  • Le Chili autorise le vaccin chinois

Le Chili a autorisé le vaccin CoronaVac contre le Covid-19 du laboratoire chinois Sinovac, ont annoncé les autorités qui ont passé commande de 10 millions de doses. Mais il ne sera pas utilisé pour vacciner la population âgée de plus de 60 ans. Outre la Chine, ce vaccin n’est administré que dans trois autres pays: Indonésie, Brésil et Turquie. 

  • Cuba a commencé à produire

Cuba espère produire 100 millions de doses de son vaccin contre le coronavirus en 2021 et immuniser toute sa population dès cette année, a annoncé mercredi le directeur de l’institut Finlay, qui pilote deux des quatre projets en essais cliniques. 

  • Dubaï limite les divertissements publics

Dubaï (Emirats arabes unis) a annoncé jeudi la suspension de certains divertissements publics dans les restaurants et hôtels, face à la hausse des contaminations au Covid-19 et après les avoir largement permis pour relancer l’économie et attirer les touristes internationaux. 

Il n’existe pas de chiffres spécifiques sur le nombre de contaminations à Dubaï, l’émirat le plus peuplé du pays. Mais le nombre a quasiment doublé à l’échelle nationale depuis le début de l’année, pour atteindre environ 3 500 nouveaux cas quotidiens. Les Emirats ont toutefois été parmi les premiers pays au monde à lancer en décembre une vaste campagne de vaccination, en utilisant les vaccins du Chinois Sinopharm et de l’alliance américano-allemande Pfizer-BioNTech.  

  • Au Sénégal, le couvre-feu prolongé

Le gouvernement sénégalais a annoncé lundi la prolongation, pour une période « renouvelable » d’un mois, du couvre-feu nocturne en vigueur depuis début janvier dans deux régions, dont Dakar. 

Sur le même sujet

Relativement préservé comme de nombreux pays d’Afrique, le Sénégal fait face depuis début décembre à une deuxième vague de la pandémie: il a enregistré depuis mars plus de 23 000 cas et 546 décès, dont 136 depuis le 1er janvier. 

Les plus lus

Opinions

le meilleur des mondes

Le politologue français Olivier Duhamel est accusé d'inceste sur l'un de ses beaux-fils.Par Sylvain Fort

Ultimatum

CREDIT : LAURA ACQUAVIVAPar Christophe Donner

Economie

Nicolas Bouzou (P. CHAGNON/COCKTAIL SANTÉ)Nicolas Bouzou

Les clefs du pouvoir

C'est l'élan d'Emmanuel Macron qui l'identifie, bien plus en tout cas que son contenu véritable, lequel, qui plus est, est à géométrie variable, estime François Bazin.Par François Bazin

SourceLEXPRESS.FR

ARTICLES POPULAIRES

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Populaire cette semaine

Derniers Commentaires