Coronavirus : les Américains appelés à se couvrir le visage à l’extérieur

15
Donald Trump lors d'un point presse à la Maison Blanche le 3 avril 2020.
Donald Trump lors d’un point presse à la Maison Blanche le 3 avril 2020. © Tom Brenner, Reuters

En pleine pandémie de Covid-19, le président américain a conseillé vendredi à ses concitoyens de se couvrir le visage lorsqu’ils sortent de chez eux afin d’éviter de contaminer d’autres personnes. L’OMS a elle aussi ouvert la voie à un usage accru des masques.

Le président Donald Trump a annoncé vendredi 3 avril que les autorités sanitaires conseillaient désormais aux Américains de se couvrir le visage lorsqu’ils sortent de chez eux pour limiter la propagation du coronavirus aux États-Unis. Cette décision des Centres de contrôle et de prévention des maladies (CDC), autorité de santé nationale aux États-Unis, est “seulement une recommandation“, a souligné Donald Trump lors d’un point de presse. “C’est (d’initiative) volontaire“, a-t-il insisté.

Personnellement, je n’en porterai pas”, a-t-il poursuivi. “Assis dans le Bureau ovale (…) Porter un masque en recevant des présidents, des Premiers ministres, des dictateurs, des rois, des reines, je ne sais pas, je ne le sens pas pour moi“, a-t-il encore dit.

Les CDC insistent en particulier sur la nécessité de se couvrir le visage en faisant des courses, lorsque les recommandations de distanciation sociale sont plus difficiles à respecter. Le maire de New York Bill de Blasio a annoncé jeudi des recommandations similaires pour les habitants de sa ville.

Après avoir martelé que les masques étaient inutiles contre le coronavirus quand on n’est pas malade, le discours officiel a changé

Avec 1 480 décès dénombrés entre 20 h 30 locales jeudi et la même heure vendredi, selon les chiffres de l’université actualisés en continu, le nombre total de personnes décédées depuis le début de la pandémie aux États-Unis est désormais de 7 406.

Parole et chant sont vecteurs

Les CDC ont publié une étude mettant en évidence des cas de transmission du virus à Singapour par des personnes asymptomatiques.”Il a été démontré que la parole et d’autres activités vocales, comme le chant, peuvent générer des particules dans l’air, avec une propension liée au niveau sonore”, expliquent les auteurs de l’étude, publiée mercredi.

C’est un revirement pour les autorités, qui ont longtemps indiqué, sur la base des recommandations de l’Organisation mondiale de la santé (OMS) et des CDC, qu’il n’était pas nécessaire de porter un masque, à moins de présenter des symptômes du coronavirus.

L’OMS a justement a déclaré vendredi que les masques chirurgicaux devaient être réservés aux personnels de santé mais elle a ouvert la voie à un usage accru des masques, même artisanaux, par le grand public.

Les “gestes barrières” avant tout

“Nous devons réserver les masques médicaux et chirurgicaux aux personnels en première ligne. Mais l’idée d’utiliser des masques recouvrant les voies respiratoires ou la bouche pour empêcher que la toux ou le reniflement projette la maladie dans l’environnement et vers les autres (…) n’est pas une mauvaise idée en soit”, a dit le docteur Mike Ryan, expert en situations d’urgence à l’OMS, lors d’une conférence de presse.

En France, le directeur général de la santé, Jérôme Salomon, a estimé de son côté que “la notion d’accès de l’ensemble du public à un masque grand public ou alternatif peut être encouragée”, tout en soulignant que ces masques ne remplacent pas les “gestes barrières” que sont le lavage fréquent des mains et la distanciation sociale.

Une position partagée par Mike Ryan à l’OMS, qui a reconnu l’existence d’un débat “très important et sain” sur la généralisation du port du masque.”Il peut y avoir des circonstances dans lesquelles l’utilisation des masques, qu’ils soient fait maison ou fabriqués en tissu, à l’échelle d’une communauté, peut participer à la réponse globale et complète à cette maladie” a-t-il dit.

Trump ordonne l’arrêt des exportations de masques

Le président américain Donald Trump par ailleurs a ordonné vendredi à son administration de stopper les exportations de masques de type N95 et d’autres équipements de protection nécessaires pour lutter contre la propagation du nouveau coronavirus.

Dans un communiqué, il a indiqué avoir invoqué le “Defense Production Act“, qui lui confère des pouvoirs exceptionnels en temps de crise, et déclaré que sa décision était “une nouvelle mesure dans notre lutte actuelle contre la mise en réserve, la hausse des prix et le profit en empêchant les exportations préjudiciables” du matériel de protection indispensable face à l’épidémie.

Source: France 24. AFP. Reuters. 4 avril 2020.

SourceTRIBUNEJUIVE.INFO

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici