22.8 C
Jérusalem
mercredi 30 septembre 2020

Coronavirus : Plus d’un millier de pèlerins juifs bloqués à la frontière entre Biélorussie et Ukraine

LES + VUS CHEZ LES PRO

Macron détourne le matériel médical pour l’envoyer au régime terroriste iranien : colère du député Ciotti, “L’Iran avant la France ???”

Actualités By liguedefensejuive | 2 avril 2020 Le député Éric Ciotti (LR) a fustigé mercredi l’annonce par l’eurodéputée Nathalie Loiseau, la représentante du parti de Macron au parlement européen,...

Rafael Nadal : Une histoire juive?

A l’issue du Grand Shelem qu’il vient, à nouveau, de remporter, comme jamais personne avant lui, nous remettons en ligne cet article réactualisé, du...

Après sa conversion au judaïsme, le mannequin Karlie Kloss se fiance avec Joshua, le frère de Jared Kushner

Sur son compte Instagram Karlie Kloss a annoncé ses fiançailles avec Joshua Kushner, un homme d’affaires et un investisseur américain mais surtout célèbre pour être...

Ruinée, la chanteuse Ophélie Winter serait devenue SDF (Public et TPMP)

Les dernières photos d’Ophélie Winter publiées ce vendredi 20 septembre, dans “Public”, font mal au cœur. Ruinée, elle errerait dans les rues de Paris,...

L a France arnaquée :Des retraites françaises versées à des morts, au Maghreb

Quand des retraités ou couples de retraités rentrent en Afrique du Nord, la mauvaise tenue de l’état civil permet à des veuves de ne...

Des milliers de pèlerins juifs à la frontière entre la Biélorussie et l’Ukraine. — HANDOUT / UKRAINE’S BORDER GUARD SERVICE / AFP

Le nombre de pèlerins juifs coincés à la frontière entre le Biélorussie et l’Ukraine en raison des restrictions liées au coronavirus dépasse désormais le millier et d’autres continuent d’affluer, ont annoncé mercredi les deux pays. Venus principalement d’Israël mais aussi de France, de Grande-Bretagne et des Etats-Unis, ces juifs hassidiques espéraient participer à un pèlerinage à Ouman, dans le centre de l’Ukraine, mais se retrouvent bloqués dans le « no man’s land » entre les deux Etats à cause de la fermeture des frontières ukrainiennes du fait de la pandémie.

Les pèlerins sont passés par la Biélorussie en pensant pouvoir contourner les restrictions mises en place par Kiev. Coincés pour certains depuis plus d’une semaine dans des conditions précaires, leur sort fait craindre une crise humanitaire. Selon la Croix-Rouge biélorusse, les pèlerins n’ont pas « suffisamment de ressources pour subvenir à leurs besoins ». Des images transmises mardi par l’un des naufragés, Haim Weitshandler, montrent des groupes d’hommes et d’enfants assis ou allongés à même le sol de nuit, ou encore chantant devant un cordon de la police ukrainienne anti-émeute.

Nombreux policiers sur place

Des journalistes présents à la frontière ukrainienne mercredi ont constaté une présence importante de la police, de la garde nationale et des services de secours. Selon les gardes-frontières biélorusses, au moins 1.064 citoyens israéliens ont traversé la frontière depuis lundi, dont 242 enfants. « La Biélorussie a déployé des efforts maximaux pour fournir de la nourriture et des modules chauffants », ont-ils ajouté dans un communiqué. Les gardes-frontières ukrainiens ont eux aussi estimé le nombre de pèlerins coincés dans la zone neutre à « environ 1.000 », tout en disant avoir la situation « sous contrôle ». Mardi, ils étaient environ 700.

Le président biélorusse, Alexandre Loukachenko, qui entretient des relations tendues avec l’Ukraine qu’il accuse d’avoir favorisé la grave crise politique actuelle dans son pays, a demandé à son gouvernement de négocier avec Kiev « l’ouverture d’un couloir » humanitaire pour les pèlerins jusqu’à Ouman. Alexeï Dioubenkov, un porte-parole des gardes-frontières biélorusses cité par l’agence nationale Belta, a précisé que de nouveaux groupes de pèlerins continuent d’affluer vers la frontière toutes les heures.

Des dizaines de milliers de pèlerins, chaque année

« Il n’y a pas eu de provocation, pas de situation tendue depuis hier. Ils reçoivent périodiquement de l’eau potable et de la nourriture », a déclaré Andriï Demtchenko, porte-parole du service des gardes-frontières ukrainiens. Chaque année à l’époque du Nouvel an juif, des dizaines de milliers de pèlerins se rendent à Ouman, dans le centre de l’Ukraine, pour se recueillir sur la tombe de Rabbi Nahman de Breslev (1772-1810), fondateur d’une branche du judaïsme ultra-orthodoxe, le hassidisme. Cette année, le pèlerinage est prévu du 18 au 28 septembre.

Les autorités ukrainiennes et israéliennes avaient appelé les juifs hassidiques à renoncer cette année à cause de la pandémie de nouveau coronavirus, d’autant que l’Ukraine a interdit pour un mois fin août l’entrée des étrangers sur son territoire à cause d’un rebond du nombre des contaminations.

Monde

Aggravation de la situation sanitaire en Ukraine avec plus de 2.100 nouveaux cas de Covid, un « record »

Sport

« En Biélorussie, les rues et les restos sont bondés », le témoignage préoccupant d’Alexander Hleb

0 partage

Source20MINUTES.FR

CES ARTICLES PEUVENT VOUS INTÉRESSER ARTICLES POPULAIRES

ARTICLES CONNEXES

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

POPULAIRE CETTE SEMAINE

Crimes de guerre à Gaza : une société française visée par une enquête

Dans le documentaire « Made in France - Au service de la guerre », deux journalistes racontent le combat judiciaire de la famille d’une enfant tuée...

Lettre de BDS France Toulouse après les appels à la violence du CRIF

2020-09-25 BDS France Toulouse10bis, rue du Colonel Driant31000 Toulouse Toulouse le 25 septembre 2020. Monsieur le Préfet de la Haute-Garonne1, place Saint Etienne 31000 Toulouse Monsieur le Préfet, Dans...

En raison de « menaces sérieuses », la DRH de « Charlie Hebdo » exfiltrée de son domicile

À la suite de menaces sérieuses, Marika Bret, responsable des ressources humaines du journal « Charlie Hebdo », a dû partir de chez elle...

«Et si Trump avait reussi a apporter la Paix au Moyen-Orient ?», par Harold Hyman

 Donald Trump, grand artisan de la paix au Moyen-Orient ? La normalisation totale des relations entre Israël et deux États du Golfe est un...

BIEN FAIT POUR SA GUEULE : L’antisémite Alain Soral condamné à payer 137 000 euros à la LICRA

L’éditeur négationniste avait remis en vente, en dépit d’une décision de justice, le livre antisémite de Léon Bloy, « Le Salut par les juifs...

France/Covid: plus de 16.000 nouveaux cas en 24 heures

La France a enregistré 16.096 nouveaux cas de Covid-19 en 24 heures, un record depuis le début des tests à grande échelle dans ce...

Lutte contre la faim. La start-up israélienne Salicrop. Des semences très spéciales.

Partager : La start-up israélienne ‘Salicrop’ a réussi à mettre au point des semences qui permettent de faire pousser des plantes sur des terres non-fertiles,...

Rejoignez nous sur Facebook

Source20MINUTES.FR