Dave Dave. La préférence diversitaire

8

Tu sors de chez une famille qui vit dans un appartement avec deux chambres depuis des années avec 6 enfants, les parents dorment dans un convertible qu’il replient, un peu gênés.

Des sacs de vêtements et les jouets des plus petits saturent la pièce.

Les petites Camille, Cécile et le petit Jordan terminent leur petit déjeuner sous l’œil attentif de la maman.

Tu apprends qu’une jeune femme qui a un emploi dort dans sa voiture à proximité d’un étang de pêche, qu’elle a froid et qu’elle fait tourner le moteur de sa voiture pour se chauffer la nuit.

Tu constates qu’un jeune couple avec un bébé d’une semaine vit chez les parents de la jeune femme, heureusement que la solidarité familiale existe encore.

Tu croises 5 migrants qui attendent au bas d’un immeuble qu’on vienne leur livrer des meubles via une association dont les emplois sont subventionnés par nos impôts.

Des hommes de la mairie sont présents et encadrent l’opération de livraison de meubles. Ceux-ci sont récupérés après des deuils, l’association est appelée par les enfants des personnes décédées et les meubles sont retapés et mis en vente. Pour les migrants ce sera gratuit en plus d’un accès prioritaire aux logements des HLM locaux. Les élus savent appuyer ces décisions, ils font partie des conseils d’administration des bailleurs sociaux.

Un peu plus loin, dans une résidence neuve, d’autres migrants emménagent et les mêmes camionnettes de livraison sont guidées par un employé municipal afin de se garer correctement dans le parking avec barrière de sécurité et digicode.

À tel endroit, une société est dépêchée pour casser les murs entre deux maisons pour en faire une, une famille nombreuse va s’installer, la « maman » voilée est une jeune trentenaire avec 6 enfants et le papa au look salafiste remercie Allah de lui offrir ce logement.

Évidemment on peut me répondre qu’ils sont Français et ils le sont certainement mais on peut se poser des questions sur l’attribution de la nationalité française.

Dans ce secteur le RN fait des scores qui inquiètent la municipalité communiste, pour le maire, rien de choquant dans ce qui est fait. Pour lui, critiquer cela c’est du racisme, nous n’avons pas le choix, nous devons vivre ensemble et l’objectif des libéraux est d’opposer les pauvres entre eux, lui-même ne voyant pas qu’il a choisi « ses pauvres », est complètement aveugle sur l’islamisme tout en multipliant les appels du pied en direction de la cause palestinienne.

Dave Dave

SourceTRIBUNEJUIVE.INFO

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici