Déclaration de la famille de Shireen Abu Akleh sur les conclusions de l'enquête américaines concernant son assassinat par l'armée israélienne

20

Déclaration de la famille Abu Akleh

Le 4 juillet 2022

En ce qui concerne l’annonce faite aujourd’hui par le Département d’État – le 4 juillet, pas moins – qu’un test de la balle qui a tué Shireen Abu Akleh, une citoyenne américaine, n’a pas permis de déterminer l’origine de l’arme qui l’a tirée, nous sommes incrédules.

Il y avait de nombreux témoins oculaires du meurtre, et nous avons maintenant bénéficié de rapports de multiples médias locaux et internationaux, d’organisations de défense des droits de l’Homme et des Nations unies, selon lesquels c’est un soldat israélien qui a tiré le coup fatal, car il n’y avait pas d’autres éléments armés dans la zone de Jénine où Shireen a été assassinée.

L’accent mis sur la balle a toujours été déplacé et il s’agissait d’une tentative de la partie israélienne de faire tourner le récit en sa faveur, comme s’il s’agissait d’une sorte de crime policier qui pourrait être résolu par un test médico-légal de type CSI. L’idée que les enquêteurs américains, dont l’identité n’est pas révélée dans la déclaration, pensent que la balle « provient probablement de positions israéliennes » n’est qu’un maigre réconfort. Nous disons cela à la lumière de l’ajout d’une déclaration concluante selon laquelle le meurtre n’était pas intentionnel mais plutôt le résultat d’un prétendu raid antiterroriste israélien qui aurait mal tourné, ce qui est franchement insultant pour la mémoire de Shireen et ignore l’histoire et le contexte de la nature brutale et violente de ce qui est maintenant la plus longue occupation militaire de l’histoire moderne.

La vérité est que l’armée israélienne a tué Shireen conformément à des politiques qui considèrent tous les Palestiniens – civils, presse ou autres – comme des cibles légitimes, et nous nous attendions à ce qu’une enquête américaine s’attache à trouver les parties responsables et à les tenir pour responsables, et non à analyser des détails à peine pertinents pour ensuite supposer la bonne foi au nom d’une puissance occupante récalcitrante et hostile.

En d’autres termes, toutes les preuves disponibles suggèrent qu’un citoyen américain a fait l’objet d’une exécution extrajudiciaire par un gouvernement étranger qui reçoit chaque année des milliards de dollars d’aide militaire américaine pour perpétuer une occupation militaire prolongée et bien ancrée de millions de Palestiniens.

Nous espérions que, par exemple, le FBI ou d’autres autorités compétentes ouvriraient une enquête pour meurtre, comme ils le font dans les cas ordinaires où des citoyens américains sont tués à l’étranger. En outre, les États-Unis devraient prendre des mesures pour clarifier dans quelle mesure des fonds américains ont été impliqués dans le meurtre de Shireen.

Dire que cette enquête, avec son manque total de transparence, ses objectifs indéfinis et son soutien à la position globale d’Israël, est une déception serait un euphémisme.

Nous continuerons à plaider pour que justice soit rendue à Shireen, et à demander des comptes à l’armée et au gouvernement israéliens, quelles que soient les tentatives d’obscurcissement de la réalité de ce qui s’est passé le 11 mai. Nous continuons à demander au gouvernement américain de mener une enquête ouverte, transparente et approfondie sur tous les faits par des organismes indépendants, libres de toute considération ou influence politique.

Source : déclaration de la la famille Abu Akleh

SourceFRANCE-PALESTINE.ORG

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici